mardi 22 septembre 2015

Dany le nain - épisode 7



LE CARNET DE VOYAGE DE DANY LE NAIN – ÉPISODE 7

Je crois que je n’avais jamais rien vu d’aussi beau de toute ma vie : le paradis sur terre. Oui, c’était vraiment ça. Le paradis sur terre. Partout autour de moi des chutes d’eau gigantesques, comme une œuvre d’art que la nature aurait créée. Arrivé au bout de la passerelle, suspendu à des dizaines et des dizaines de mètres de haut, avec l’eau qui s’écrase, en bas, comme dans un gouffre profond, et le bruit assourdissant, l’eau qui nous trempe, j’ai vécu un moment magique ! D’autres auraient eu peur. Pas moi. J’étais bien. Tous mes soucis, envolés, ne pensant plus à rien d’autre qu’à cette eau qui tombe, sous mes pieds… A l’infini. Ici, le spectacle ne s’arrête jamais. J’ai vécu tellement de choses au bout de cette passerelle, en si peu de temps… Un moment d’osmose avec la nature. J’étais trempé de la tête aux pieds, mais je ne sais pas si j’en étais réellement conscient ! Je ne pensais pas à ça. Je ne pensais pas, je regardais, enveloppé dans une sorte de nuage brumeux…
Quand nous sommes repartis de la passerelle, j’ai regretté que le temps soit passé si vite. Après une petite photo souvenir, ils m’ont replongé au fond du sac dont ils m’avaient sorti pour me laisser admirer ce paysage.
L’intérieur du sac sentait le pâté et le maté (moi qui pensais qu’ils n’aimaient pas ça…). J’examinai un peu ce qui se trouvait autour de moi. Un pull bleu, moche. Une carte, avec écrit en grosses lettres : IGUAZU. Un vieux sandwich oublié. Des miettes. Un élastique bleu. Des petits cailloux de toutes les couleurs. C’est la petite qui les avait ramassés sur une plage de Montevideo. Elle dit que ce sont ses « petits trésors ». Elle les a ramassés parce qu’elle les trouvait jolis, surtout le rouge. Avant aujourd’hui, je trouvais ça débile et gnan-gnan… Mais, je crois que c’est en repensant au spectacle magnifique auquel je venais d’assister que je me suis dit qu’après tout, elle faisait bien ce qu’elle voulait, moi je trouvais ça nul mais je ne lui dirais pas.  Je pourrais faire ça avec les trois autres, aussi. Et peut-être que ça apaiserait nos relations. Peut-être que si on se fichait la paix mutuellement, ils se contenteraient de m’emmener voir tous ces beaux paysages, sans essayer de se débarrasser de moi. Peut-être que cette solution marcherait.
Allez, on va essayer ! Je pense les trucs très fort, mais sans les dire, et, normalement, c’est bon ! Peut-être que cette merveille de la nature m’a un peu apaisé, au fond…
Bon, c’est pas tout ça, mais tant d’émotions bizarres dans une seule journée, ça m’a crevé moi ! Je suis pas habitué à tant réfléchir ! C’est pas que je suis simplet, non… Mais bon. Je crois que je vais aller faire un petit somme, et j’y réfléchirai à nouveau demain. La nuit porte conseil !
 

Épisode suivant : ÉPISODE 8

Épisode précédent : ÉPISODE 6

Retour à la page : Dany le nain