jeudi 2 avril 2015

page spéciale consacrée au montage de ces suspensions pneumatiques auxiliaires.

Voici un petit tuto plus particulièrement destiné à ceux qui souhaitent se lancer eux-mêmes dans le montage de supsensions pneumatiques auxiliaires. Pour info, j'ai mis environ 8 heures tout compris.


Le système monté est donc de la marque TOP DRIVE SYSTEM. Il est adaptable sur Ducato, Jumper ou Boxer de modèle X250 à partir de 2006. Mais la société A.M.I Réseau propose ce système de suspension pour tous types de véhicules utilitaires.

Ce système consiste en l'utilisation de deux coussins d'air placés en complément du système de suspension d'origine du véhicule.
La suspension pneumatique est placée entre l'essieu et le châssis. Ceci permet de réguler simplement la hauteur de conduite par le gonflage ou le dégonflage des coussins via le compresseur que l'on branche sur les valves du panneau de contrôle.
Il est possible de gonfler à des pressions différentes le côté gauche et le côté droit du véhicule afin de compenser de petites asymétries de chargement.

Le kit choisi complet comprend :
  • 2 boudins de suspensions version super confort 10''
  • 2 supports de fixations supérieurs
  • 2 kits tuyau Rilsan (rouge et noir) de 6 mètres chacun
  • 1 panneau de contrôle adaptable sur tableau de bord avec manomètres et vannes de gonflage
  • 1 compresseur 12 volts
  • 1 notice de montage bien détaillée en français



Montage du panneau de contrôle :


  • démontage des différents carénages en plastique

  • démontage du plastique au-dessus de la boîte à fusibles et en dessous de la grille de ventilation
  • faire deux gros trous dans le fond du plastique pour faire passer les tuyaux rilsans du panneau de contrôle (déjà pré-assemblé). Revisser (vis fournies) le panneau de contrôle sur le support plastique.

  •  remontage du panneau

Montage des suspensions :

  • Positionner le véhicule sur un pont ou sur une fosse pour travailler confortablement, ou sur un cric. Penser à travailler en sécurité en mettant le CC sur chandelles + frein à main + vitesse enclenchée.
  • Enlever la butée de choc d'origine (à conserver je pense sur soi en cas de problèmes avec les suspensions en cours de voyage et au cas où il faille les démonter) avec un burin et un marteau en dévissant (se prendre dans les encoches de la platine)

  • dévisser le support supérieur (platine ovale en bas à droite de la photo) déjà pré-assemblé sur le boudin avec une clé 6 pans

  • fixer ce support de fixation à l'emplacement de la butée caoutchouc à l'aide d'une vis M10 (j'ai rajouté une rondelle frein M10, non fournie) et ajuster les taquets de fixation dans le fente du châssis.

  • desserrer les brides de fixation (clé de 22) qui fixent la lame sur le châssis et les mettre de côté pour une utilisation ultérieure. Enlever la platine qui tenait auparavant par les 2 brides
  • Insérer la suspension sur l'essieu, en orientant la valve vers l'intérieur du châssis et la fixer à l'aide des brides et écrous préalablement démontés. Enlever si besoin le ressort (pris sur les lames de suspensions) tenant le câble de frein  à main (à droite su la photo)

  • Fixer à l'aide des vis 6 pans démontées plus haut la suspension à la platine supérieure (en haut sur la photo)
  •  revisser les brides de fixation et remettre le ressort du câble de frein à main

Raccordement pneumatique :

  • passer tous les tuyaux d'air sous le châssis depuis le tableau de contrôle du tableau de bord. Je les ai protégés dans une gaine électrique annelée. J'ai traversé le châssis en faisant un trou au niveau du bac à batterie (en haut à droite sur la photo)

  •  insérer le tuyau d'air sur le raccord de la suspension pneumatique si besoin en chauffant légèrement avec une flamme pour bien insérer le tuyau rilsan sur l'olive du raccord sur la suspension puis serrer légèrement (clé de 12)
    • tuyau rouge = côté droit
    • tuyau noir = côté gauche

  • Remettre les carénages plastiques au niveau de la marche conducteur.
  • Raccorder électriquement le compresseur au 12 volts.
  • En laissant tourner le moteur du CC, brancher le gonfleur du compresseur (fourni avec le compresseur) sur chacune des valves du panneau de contrôle

  • Placer l'étiquette d'indication de la pression à un emplacement visible par le conducteur 
  • C'est fini, boire une bonne bière fraîche !

Retour à : Équipement du camping car