dimanche 27 septembre 2015

Le journal de bord d'Anaïs : "autour du Paraná"


Mercredi 16 septembre

Ce matin, nous sommes allés voir un petit village au milieu des marais, au bord du Paraná. Il y avait une grande église moderne. Pour que les personnes connaissent les paroles des chansons religieuses, elles étaient écrites sur un écran comme pour un karaoké. Il y avait beaucoup de monde. La musique était très forte et ce n’était pas exactement la même que chez nous. Elle bougeait un peu plus.
Après, nous avons roulé jusqu’à une petite ville où il y avait une grande plage. Nous y sommes allés et il y avait des chevaux dans l’eau.
Papa est allé dans l’eau et maman, Victor et moi avons juste mis les pieds : enfin, nous nous sommes un peu éclaboussés. A côté de papa, il y avait un gros poisson qui a sauté. Le soir, nous avons dormi dans cette petite ville. 

Jeudi 17 septembre

Ce matin, nous avons joué sur la plage. On a fait une scène en sable et j’ai chanté : « le monde est bien trop grand » dessus. Après, nous avons roulé jusqu’à Corrientes. On s’est garé devant une place où il y avait plein de jeux. On a joué à une grande structure en béton. Après, avec maman, on est allé faire un tour d’autres jeux où il y avait un toboggan qui tournait. Il y avait des panneaux pour apprendre la langue des signes. Après, on s’est promené et on a mangé des petits pains ronds fourrés au fromage fondu. C’était chaud ! Nous sommes allés dans un bar. On a pris un jus de fraises au lait. On a fêté l’anniversaire de mamie par skype. Nous avons vu des « murales ». Ce sont des dessins sur les murs comme le street art, mais là, c’était en relief et avec plusieurs matières (il y avait du carrelage, de la pierre, de la peinture, du béton).
Après, on est retourné au camping-car et on a vu un monsieur qui faisait des chipas : il enroulait la pâte autour des bambous. Ensuite, il faisait tourner les bambous au dessus du feu de bois. Après, il les mettait dans des petits sachets et il les vendait. Ça se mange chaud et c’est très bon.

Vendredi 18 septembre

Ce matin, on a joué aux jeux du parc. Après on a pris un pont pour traverser le Paraná et arriver dans la ville des sculptures : Resistencia. On a cherché les statues de la ville. Il y en avait des grandes rouges en fer et des petites en pierres. Sur la place, il y avait des enfants qui avaient fait plein de petits origamis qu’ils avaient accrochés aux arbres. L’après-midi, on a roulé jusqu’à la nuit.
 
Samedi 19 septembre
Ce matin, on a roulé jusqu’à Cayasta. Il y avait une place et il y avait plein de bancs avec des peintures inspirées d’œuvres d’arts.
 
On est allé à la vieille ville de Santa Fe. Cette ville était tout en ruine. Les maisons et les églises étaient toutes en terre et en paille. Il y avait 6 ou 7 églises. Il y avait une grande place. Plus de la moitié de la ville a été détruite par le Paraná. Dans l’église qu’on a visitée, il y avait un cimetière. On voyait les ossements, mais là, ce n’était pas les vrais. Ils étaient en plastique. Les vrais sont exposés dans un musée. On  ne voyait que le bas des maisons car le reste a été détruit par le temps. Dans le musée, à l’entrée, il y avait la maquette de la ville autrefois. J’ai trouvé qu’il y avait beaucoup d’églises pour peu de gens. C’était une mission franciscaine. Ensuite on a roulé jusqu’à un endroit où il y avait des messieurs qui fabriquaient du charbon. Le charbon, c’est du bois qui est à moitié cuit dans des fours en briques et en terre, parce que si on le chauffe trop, ça devient de la cendre. Ça ne sentait pas très bon, mais c’était intéressant. Les gens avaient l’air pauvre. Il y avait une dame qui chantait des chansons sur le feu et sur Dieu. Le soir, nous sommes arrivés dans un parc national où il y avait beaucoup de monde. D’un coup, avant qu’il fasse nuit, nous nous sommes retrouvés tout seuls, tout le monde était parti en même temps !

Dimanche 20 septembre

Ce matin, nous avons fait une promenade dans le parc national. On a observé des crottes de carpinchos, mais on n’a pas vu de carpinchos. On a par contre vu une grosse coquille d’escargot avec un escargot à l’intérieur. Dans les lagunes, on a entendu les cris des grenouilles et on voyait des plantes, surtout des gros oiseaux blancs et des petits canards. Nous avons vu des traces de serpents et à chaque bout, il y avait un terrier. On a vraiment pensé que c’était des serpents. Heureusement, nous n’avons pas vu de vrais serpents. A la fin de la promenade, il y avait un groupe d’enfants qui jouaient et ils m’ont invitée à venir jouer avec eux. Dans deux semaines, ils vont se réunir avec d’autres enfants où ils devront défiler et chanter. Ils ont voulu que j’essaie de faire comme eux, mais c’était un peu dur. J’ai juste réussi deux fois. Les enfants avaient tous un foulard autour de leur cou : c’était un groupe d’une église évangélique.
J’ai donné une petite peluche à un bébé et il avait l’air de l’apprécier énormément. Le bébé ne m’a pas du tout regardé ; il n’a regardé que la peluche et il lui a fait plein de bisous. Le midi, nous avons fait un barbecue. Après, il y a un grand groupe d’enfants qui est venu vers moi. Nous avons joué ensemble, ils m’ont fait un dessin chacun et ils ont écrit un petit mot dans mon cahier de dessin. Pour discuter, nous avons utilisé Google traduction sur le téléphone des enfants. Ils m’ont emmenée en ballade avec eux. J’ai donné un collier en perles en papier que j’avais fabriqué à une petite fille. Ça m’a fait du bien de jouer avec d’autres enfants même si je ne comprenais pas toujours. On a mangé des gâteaux, on a fait des photos et on s’est dit au revoir.
Le soir, on a fait une ballade de nuit. Nous avons vu que les traces n’étaient pas faites par des serpents mais par des milliers et des milliers de fourmis. J’ai failli marcher sur une grenouille, mais heureusement, je l’ai vue bondir. 

Lundi 21 septembre

Ce matin,  nous avons fait une autre petite promenade proposée dans la réserve. Nous avons vu des tout petits rongeurs : ils étaient trop mignons. On dit des minis carpinchos ou bien alors des gros hamsters. Le reste de la journée, nous avons roulé : nous avons commencé à prendre la grande route vers les.. BALEINES !

Mardi 22 septembre

Aujourd’hui, journée route !!!


Article suivant : "Autour de Bahia Blanca"

Article précédent : "Autour des chutes d'Iguazú"

Retour à : Le journal de bord d'Anaïs