vendredi 9 octobre 2015

Le journal de bord d’Anaïs : « Autour de Bahia Blanca »



Mercredi 23 septembre

Cet après-midi, nous avons visité Pigüe. C’était une ville où il y avait beaucoup de français.
On a vu un endroit où il y avait plein de street art. J’ai aimé la peinture avec la dame qui avait un gros foulard autour du cou.
Après nous avons roulé jusqu’à Bahia Blanca chez Ana Maria et Juan. Ils ont trois enfants autour de 30 ans et ils vivent avec eux. J’ai offert un dessin à Ana Maria. Les garçons regardaient un match de football. Le soir, nous avons fait un gros asado. Il y avait beaucoup de viande !

Jeudi 24 septembre

Ce matin, nous avons visité Bahia Blanca avec la voiture de Juan. On a vu des beaux immeubles. Juan nous a fait visiter presque toutes les rues du centre ville. Nous nous sommes arrêtés à un port où il y avait des bateaux de céréales.
En rentrant, nous avons vu plein d’usines, des raffineries. A un moment, Ana Maria est descendue de la voiture et elle est allée nous acheter deux coussins, un pour Victor et un pour moi. Sur le mien, c’est marqué : « Follow your dreams ».
Le midi, nous avons mangé chez Ana Maria et Juan. Sur la télé, il y avait une chaine en français. Victor a regardé « Happy feet » en espagnol pendant que moi, je coloriais. Dans la famille, il y a deux Juan : le papa et le plus grand des trois garçons. Le plus grand des trois garçons nous a joué un morceau de guitare/ harmonica. Et moi, j’ai chanté une chanson en espagnol, qui s’appelle « mi refugio en la tormenta ». La copine d’un des garçons est venue manger avec nous. Je lui ai montré les dessins que j’avais faits dans le cahier de coloriage que j’ai eu à mon anniversaire. Elle nous avait préparé un flan. Il était très bon.

Vendredi 25 septembre

Ce matin, nous avons passé la limite et nous sommes arrivés en Patagonie ! Nous avons roulé jusqu’à Carmen de Patagones. On est allé chez Silvia. Elle avait un orgue électronique. Avec Victor, on y a joué. Le midi, elle nous avait préparé un repas de fruits de mer. L’après-midi, nous avons visité la ville. Il y avait un petit port, une église où maman nous a expliqué le chemin de croix. L’église était très belle ; le chœur était très travaillé. Par contre, les vitraux n’étaient pas très élaborés.
En début de soirée. Nous sommes retournés chez Silvia. Elle n’était pas là car elle avait une répétition générale de théâtre. Elle nous avait laissé un petit mot disant d’utiliser la tablette, l’ordinateur du haut, de faire comme chez nous et que son fils allait nous préparer un asado.
Quand on a mangé l’asado, il y avait une de ses filles et son mari qui étaient là. Il y avait aussi la grand-mère avec laquelle maman a discuté un long moment. J’ai fait un dessin pour la grand-mère et pour Silvia. Silvia m’a emmenée en haut ; elle a un atelier de peinture. Elle m’a offert un de ses plus beaux tableaux !

Samedi 26 septembre

Ce matin, nous avons roulé jusqu’à la plus grande colonie du monde de perroquets. Ce n’était pas en forêt, mais à côté de la mer. Nous avons ramassé des plumes et nous avons observé les perroquets. Ils volaient toujours par deux. Ils ne pondent qu’un œuf par an. Leurs nids sont creusés dans la roche.
Après, avec Victor, sur la plage, on a fait un petit village en bois, en feuilles et en pierres.

Sur la plage, nous avons joué à nous rouler sur les dunes ! Le soir, un camion de français s’est garé devant nous. Marion et Daniel sont venus nous voir et ils ont pris l’apéro et ont mangé dans notre camping-car. Je leur ai fait un dessin. 

Dimanche 27 septembre     
  
Nous avons roulé jusqu’à une colonie de lions de mer à Punta Bermeja. Il y en avait plein. Au centre des visiteurs, il y avait des os de baleines, 2 autruches empaillées, des crabes, des serpents et plein d’autres créatures de la mer. Pour observer les lions de mer, on était sur un mirador. On les a regardés avec des jumelles.
Après, on a roulé sur une piste jusqu’à trouver un parking à côté d’une plage. Nous sommes allés faire une promenade et avec Victor, nous avons trouvé trois dents et plein de coquillages.
Le soir, nous avons observé deux baleines. Nous les avons vues de loin. On essayait de regarder quand est-ce qu’elles jetaient de l’eau.
La nuit, vers minuit, il y a eu une éclipse de lune. Victor et moi, nous ne l’avons pas vu mais papa et maman ont pris des photos. 

Lundi 28 septembre

Ce matin, nous nous sommes réveillés dans la tempête. Il y avait beaucoup de vagues, beaucoup de vent et un peu de pluie.
Le sable frappait le camping-car. Ça aurait été dangereux de rouler, alors nous sommes restés là. Chaque fois qu’il y avait une vague qui montait un peu plus haut, on espérait que la mer allait arrêter de monter ! On a fait des crêpes et j’ai fait un dessin. On a apporté le dessin et la moitié des crêpes que maman avait faites à des pêcheurs qui étaient garés à côté de nous. Eux aussi étaient coincés par la tempête. Ils nous ont donné quatre poissons en échange. Quand la tempête s’est un petit peu calmée, on a repris la piste en sens inverse pour revenir au village pour prendre une route plus sûre, pour ne pas rester coincés. Pendant la route, avec Victor, on a regardé un épisode de Violetta pour moi, un dessin animé de Sam le pompier pour Victor et Charlie et la chocolaterie pour nous deux. Le soir, on est arrivé dans un village à côté d’une plage. Avec Victor et maman, on a traversé la plage, nous sommes montés au sommet d’une dune puis nous sommes rentrés au camping-car car il faisait très froid.

Mardi 29 septembre

Ce matin, nous avons pris la route : destination baleines ! L'après midi, on a joué aux jeux et on a fait une promenade sur la plage. On a vu des baleines. Nous avons aussi fait une ballade dans la ville où nous avons vu des sculptures en bois.

Article suivant : "La péninsule Valdés"

Article précédent : "Autour du Paraná"

Retour à : Le journal de bord d'Anaïs