mercredi 16 septembre 2015

Le journal de bord d'Anaïs : "Autour des chutes d'Iguazú"

Mercredi 9 septembre

Aujourd'hui, on s'est promené dans une mine de pierres semi-précieuses. Au début, avec Victor, on a trouvé plein de petits cristaux sur le parking. Après, nous sommes allés sur des rochers et on a observé de grandes pierres semi précieuses qui avaient été coupées. Autour, il y a avait comme une grosse coquille d’œuf en pierre. A l'intérieur, il y avait plusieurs couches de couleurs, puis après c'était creux. Ce n'était pas lisse, mais il y avait plein de petits cristaux qui débordaient. Après, nous sommes allés à l'intérieur des mines. Nous portions un casque pour nous protéger des coups qu'on aurait pu recevoir contre le plafond de la grotte. Il y avait des gens qui préparaient un mécanisme avec plein de fils pour faire exploser un bout de la roche. Ça fait beaucoup de bruit quand ça éclate. Dans la grotte, il y avait de grosses pierres semi-précieuses, qui étaient soit violettes, soit translucides blanches. Après, nous sommes allés dans une petite boutique. J'ai acheté un mobile avec des tranches de pierres semi-précieuses.
Après, nous avons roulé vers les chutes d'Iguazú. Et nous avons trouvé un petit chemin où il y avait des milliers de papillons posés sur le sol. Nous sommes descendus du camping-car. Nous nous en sommes approchés. Ils volaient autour de nous.  J'ai trouvé ce moment un peu magique...

Jeudi 10 septembre

Ce matin, nous nous sommes réveillés assez tôt pour pouvoir finir la route pour aller jusqu'aux chutes d'Iguazú. Nous avons préparé un pique-nique avec des empanadas faits "camping-car" par maman. J'ai trouvé les chutes super belles.
 
 

Si vous voulez en savoir plus, regardez ici
Bonne lecture !

Vendredi 11 septembre

Ce matin, on a passé la douane et on est arrivé au Brésil. Pour y arriver, nous sommes passés sur la rivière Iguazú. L'après-midi, j'ai posé mon premier pied au Brésil. C'était le pied droit ! Après, nous sommes allés à un parc d'oiseaux. Ce parc est installé dans la forêt. 50% des oiseaux qui sont dedans ont été récupérés, soit parce qu'ils étaient malades, soit parce qu'on les a repris à des trafiquants d'animaux. 43% des oiseaux sont nés dans le parc. Nous pouvions rentrer dans leur cage. Mais les perroquets ont fait deux fois caca sur papa ! Les cages étaient immenses. C'était un grand parcours. Nous avons vu des reptiles comme des gros serpents ou des crocodiles, des tortues, des autruches, des flamants roses, des chouettes, des toucans, des perroquets, des singes, et des papillons et des colibris. Dans les perroquets, il y en avait des tout bleus, des bleus et jaunes, des bleus, rouges, jaunes et verts. Les perroquets que j'ai préférés étaient ceux tout bleus. Il y avait plein de sortes de papillons. Il y en avait des bleus, des marrons avec des graphismes. Dans cette même cage, nous avons aussi observé des colibris. Ce sont les plus petits oiseaux au monde et ceux qui battent le plus vite des ailes. Ils arrivent même à voler sur place. Il y en a des verts, des bleus, des roses et des marrons. 
 
Nous avons aussi beaucoup observé la végétation. Il y a des orchidées agrippées aux arbres, des fleurs rouges, orange qui formaient comme des sortes de petites étoiles. La végétation était surtout verte. A la fin de la visite, on a vu un monsieur qui venait du Pérou; il jouait de la musique. Il nous a expliqué chaque instrument puis nous lui avons acheté un disque. Le soir j'ai dessiné un toucan.


Samedi 12 septembre

Aujourd’hui, on a visité les chutes d’Iguazú du côté brésilien. On a pris un bus pour y aller. On a vu presque toutes les chutes en même temps. Nous avons pris un petit chemin qui nous a emmenés jusqu’à la gorge du diable. On a mis les k-ways pour ne pas avoir les habits mouillés. Moi, j’ai préféré le côté argentin, car on voyait plus d’animaux et de détails sur les chutes. Quand on était à la gorge du diable, c’était plutôt impressionnant. On ne voyait presque pas de l’autre côté. On ne voyait presque que de la brume.
Après nous sommes allés à un point de vue très joli. On voyait des palmiers, les chutes et l’île San Martín qui est au milieu des chutes. Après, nous sommes allés dans un petit magasin et nous avons acheté une coco verde. On a mis une paille dans le fruit par un trou et nous avons bu. A l’intérieur du fruit, il y a un trou avec un peu de chair et beaucoup de jus.
 
Ensuite, on est revenu au camping-car et papa a pris un hélicoptère : c’était son cadeau d’anniversaire. Il a survolé les chutes d’Iguazú. Il a fait une vidéo. Après, on est allé au barrage d’Itaïpu, le deuxième plus grand du monde. On a fait un article dans le coin des enfants. 

Dimanche 13 septembre

Aujourd’hui, on a passé la frontière du Paraguay. On est passé sur le Paraná, la rivière qui sépare le Brésil et le Paraguay. La région qu’on a traversée est agricole. Il y a beaucoup de magasins de tracteur et beaucoup de champs.

Lundi 14 septembre

Aujourd’hui, on a visité une mission jésuite Jésús de Tavarangüe. On était tout seul avec les gardiens. Avec le coucher du soleil, c’était éclairé en rose. C’était très joli. A travers les fenêtres de l’église en ruine, on voyait le coucher de soleil et les palmiers.

Mardi 15 septembre

Ce matin nous sommes re-rentrés dans le parc de la mission jésuite qu’on avait vu hier. On a vu les ruines des maisons des guaranis. Avec Victor, on a fabriqué un land-art qui ressemblait à un aqueduc. L’après-midi, on a donné un doudou à une petite fille, Alexa, qui jouait à l’accueil de la mission avec sa maman qui était guide. Après, on a roulé jusqu’à une autre mission classée à l’Unesco. Il n’y avait presque personne. Elle s’appelle la mission de Trinidad. Nous avons vu l’église, les cloîtres, le campanile, les écoles, les ateliers, les maisons, le verger, le cimetière et la grande place. Par rapport aux autres missions qu’on a visitées, elle était moins en ruines. Il y avait une église qui datait d’encore plus longtemps que la grande église. Dans la grande église, on voyait encore des statues. Sur les murs, on voyait encore les anges sculptés. Les anges jouaient de la musique. Les guaranis aimaient beaucoup la musique.
On a passé la frontière pour repasser en Argentine. C’était très long. On a beaucoup attendu sur le pont avant la douane. Je crois que c’était la première fois que je suis restée aussi longtemps sur un pont avec un véhicule !

Article suivant : "autour du Paraná"

Article précédent :  "Sur le chemin des chutes d'Iguazú"

Retour à : Le journal de bord d'Anaïs