mercredi 16 septembre 2015

Le journal de bord de Victor : "Autour des chutes d'Iguazú"

Mercredi 9 septembre

Aujourd'hui, on est allé voir une mine. Je vais vous expliquer ce que c'est. En fait, c'est un endroit où on casse des pierres pour trouver des pierres précieuses. Les pierres précieuses étaient grosses comme si elles étaient dans un œuf. Les pierres étaient transparentes et violettes. Elles formaient des pointes à l'intérieur de la sorte d’œuf. On a entendu des gros "boom". Ils faisaient des explosions pour casser les pierres. Avec les cristaux de roches, ils fabriquaient des bijoux. J'ai acheté un porte-clé avec mes sous à moi.
Dans un chemin, on a vu plein de papillons. On est descendu du camping-car pour aller voir les papillons. Leurs ailes étaient belles, jaunes, blanches.
 

Jeudi 10 septembre

Aujourd'hui, on est allé voir les chutes d'Iguazú, un des plus beaux spectacles du monde. On s'est promené sur des passerelles. On était tout mouillé. Du coup, on a mis les k-ways. Les chutes étaient grandes. On a vu des oiseaux: des martinets à tête grise. On a vu des singes et on a vu des coatis qui étaient rentrés dans le petit train. On est allé voir les gorges du diable : c'est un gros trou avec des chutes d'eau. C'était impressionnant !
 

Vendredi 11 septembre

On a passé la frontière pour aller au Brésil. On est allé voir un parc d'oiseaux. On a vu des toucans. Les toucans ont un bec jaune et orange et des plumes noires. Ils mangeaient des bananes et des pastèques. Il y avait des oiseaux tout rouges. On a traversé une cage avec plein de perroquets. Il y avait des perroquets bleus, verts, rouges. On a traversé une cage de papillons. Dans la cage de papillons, il y avait des colibris. Ils ont un tout petit corps et ils battaient très vite les ailes.
On a écouté quelqu'un qui faisait de la musique. Le monsieur avait une quena, une flûte de pan, une guitare qui s'appelait un charango. Il a joué des morceaux pour nous, rien que pour nous, pour nous expliquer comment marchent les différents instruments. On a acheté un CD.



Samedi 12 septembre

On est allé voir les chutes d’Iguazú mais du côté brésilien. On voyait presque toutes les chutes d’un coup. Et puis on est allé voir la gorge du diable. On a mis les k-ways. Mais on était tout mouillés parce que les chutes tapent fort par terre, du coup, il y a plein de petites gouttes qui viennent sur nous. C’était impressionnant ! On a vu des coatis. L’après-midi, papa a pris son premier hélicoptère de sa vie. Il a survolé les chutes d’Iguazú. Nous, on a attendu dans le camping-car. Il a fait une vidéo tout le long des 10 minutes de vol. C’était bien !
 
 
 
Après, le soir, nous avons visité le deuxième plus grand barrage du monde. Un  barrage sert à fabriquer de l'électricité avec la force de l'eau qui passe dans des tubes. Avec tout le métal qu’il y avait pour construire le barrage, on pouvait fabriquer la tour Eiffel 380 fois. 

Dimanche 13 septembre

On est passé par-dessus la rivière du Paraná pour aller au Paraguay. Dans la ville Ciudad del Este, il y avait plein d’immeubles.
Lundi 14 septembre

On a beaucoup roulé. On a vu plein de champs. Dans les champs, il y avait quelques tracteurs. Il y avait des magasins de tracteurs. On est arrivé à une autre mission jésuite. On voulait la visiter le lendemain mais en fait on l’a visitée le soir parce que c’était encore ouvert parce qu’il y avait une heure de décalage horaire et on ne le savait pas. La mission jésuite était très belle. Il y avait les restes de l’église et des maisons. La pierre était rose avec les rayons du soleil qui se couchait.

Mardi 15 septembre

On a beaucoup joué. On a fabriqué un aqueduc avec des tuiles, un petit bocal, de l’eau et des pierres. On a re-visité la mission de Jésus et on a roulé pour aller à une deuxième mission jésuite : Trinidad. Les maisons étaient moins cassées. On voyait bien les arches.
Il y avait une ancienne église. On a vu le campanile. On a vu des anges qui étaient sculptés dans les pierres et après on a beaucoup roulé pour passer la douane. On a beaucoup attendu parce qu’il y avait beaucoup de monde qui voulait aller en Argentine.

Article précédent : "Sur le chemin des chutes d'Iguazú"

Article suivant : "autour du Paraná"

Retour à : Le journal de bord de Victor