jeudi 10 mars 2016

Dany le nain - épisode 23



LE CARNET DE VOYAGE DE DANY LE NAIN – ÉPISODE 23

On a redémarré ! Sauf qu’on est retombés en panne quelques dizaines de kilomètres plus tard…
Cette fois-ci, les conditions étaient plus clémentes. On a été remorqués dans un garage, très bien accueillis… A notre arrivée, ils nous ont fait garer le camping-car, et ont commencé à travailler dessus, farfouillant dans le capot, sous le camion… Une journée est passée. L’après-midi de la deuxième journée, j’ai trouvé que ça commençait à s’éterniser. C’est là qu’ils se sont remis à me soupçonner. Ils pensaient sûrement, à la fin de la première panne, que tout était rentré dans l’ordre… Mais là, ils se rendaient compte que non.
Pourtant, ils auraient pu être moins rancuniers… Entre nos deux pannes, on avait eu le temps de voir de belles choses, de faire des visites… On a vu des temples datant des temps des anciennes civilisations Incas, on a vu des paysages merveilleux, énormément de verdure… Que des belles choses.

Ils m’ont même dit que j’étais si génial que je méritais d’entrer au patrimoine mondial de l’UNESCO ! Ça sentait l’hypocrisie à plein nez ! Mais bon, j’ai quand même accepté de poser pour la photo…
Peut-être qu’ils étaient si rancuniers parce que, quand ils m’avaient demandé des excuses, je n’avais pas tellement voulu en donner…
«  Tu te rends compte, Dany ? Tu nous as fait perdre trois semaines de voyages, avec tes bêtises ! Tu n’es plus un enfant, pourtant… Tu pourrais te montrer un peu plus mature ! Pourquoi as-tu fait ça ?
- Qui bene amat bene castigat, j’ai répondu.
J’avais lu cette phrase dans un livre, avant de partir. « Qui aime bien châtie bien » Je pensais que ça leur suffirait, mais non.
« Dany, cesse de faire l’andouille ! Où tu as appris le latin, toi ?
- Oh, mais je suis très savant, vous savez… »
Et voilà. Merci « Le latin pour les nuls » de chez Gifi ! Doctus cum libro. Je leur avais fermé le clapet ! Oh, non, pardon, excusez-moi, j’oubliais que votre niveau culturel est proche du néant ! A l’avenir, j’essaierai de ne plus placer d’expressions latines dans mon carnet de voyage, vous ne comprendriez pas !
Donc ils m’en voulaient. Et comme on était de nouveau en panne, l’ambiance n’était pas super…
Mais l’après-midi du second jour, Omar le mécanicien est venu leur annoncer que tout était rentré dans l’ordre et qu’ils pouvaient à nouveau rouler. Directement, ils se sont mis à dire « Oh, Omar, il est trop fort, c’est lui qui a tout réparé… ».
Mais quand, en rentrant dans le camping-car, ils ont trouvé sur la table ma baguette qui venait mystérieusement de réapparaitre, ils ont soudain eu la tête de gens qui viennent de comprendre quelque chose. Je l’avais pourtant bien dit : « Pensez à la baguette » !

Épisode suivant : ÉPISODE 24

Épisode précédent : ÉPISODE 22

Retour à la page : Dany le nain