jeudi 13 août 2015

Le journal de bord d'Anaïs : "Mon séjour à Istanbul"


Lundi 10 août 2015

Ce matin, papa et maman m’ont réveillée à 6h15. Nous allons commencer notre aventure ! Mamie nous a préparé un pique nique. Nous avons fait de gros câlins et de gros bisous à papi, mamie et tonton Alex pour leur dire au revoir. Nous avons pris la voiture puis nous l’avons déposée à la maison. Quand on est arrivé, un copain de papa était là. Il s’appelle Eric. Il est venu avec son 4x4 pour nous amener jusqu’à l’aéroport de Bordeaux. Arrivés à l’aéroport, j’ai vu des amis de Romegoux puis je l’ai dit à papa ; Victor les a vus aussi. Papa a regardé puis il les a appelés. Nous avons passé un moment avec Guillaume, Catherine, Julie et son copain du Danemark qu’ils étaient venus chercher. Peu après, Huguette est arrivée. Papa et maman ont bu un café avec elle. Nous avons pique-niqué et papa est allé déposer les bagages en soute.  Huguette nous a accompagnés jusqu’à la barrière et nous a fait de gros bisous et de gros coucous. Après cette barrière, il y avait de l’attente. Nous avons franchi une autre barrière avec encore de l’attente. Nous sommes enfin rentrés dans l’avion. Il y avait des petites sortes de télés avec une télécommande et des écouteurs. On pouvait écouter de la musique, faire des jeux, regarder des films…
L’hôtesse de l’air nous a apporté un loukoum. Plus tard, vers 16h00, elle nous a apporté le dîner. Il y avait une petite salade d’aubergines, des pâtes à la sauce tomate, du fromage, un yaourt, du beurre et de l’eau. Nous avons joué avec notre petit écran, fait des coloriages et nous nous sommes reposés. Vers 19h00, nous sommes arrivés à Istanbul. Il faisait encore très chaud. Nous avons pris le métro et le tramway pour aller jusqu'à l’hôtel qui n’est pas loin de la mosquée bleue. Maman a trouvé l’hôtel. Nous sommes entrés dans le Castel hostel. Le monsieur nous a offert des tasses de thé et des petits fruits. Nous avons essayé skype avec papi et mamie. Nous sommes rentrés dans la chambre et nous avons dormi. 

Mardi 11 août

A l’hôtel, on nous a servi un petit déjeuner. Il y a avait une tranche de saucisson, deux tranches de concombres, deux morceaux de tomates, des olives noires, de l’eau, du fromage, de la confiture, du beurre, du pain et du pain perdu. Ensuite, nous sommes partis voir la mosquée bleue. Pour entrer, il fallait avoir un voile sur la tête, quelque chose qui cache les jambes, pas de lunettes de soleil, de chapeau ou de casquette, être sans chaussures et ne pas avoir un pantalon trop serré. Quand nous sommes rentrés dans la mosquée, j’ai levé la tête et j’ai trouvé ça trop beau. Il y a avait de la peinture, des tapis  et  de la mosaïque. Il y avait un endroit pour les visiteurs et un endroit pour les gens qui prient. Nous sommes sortis dehors et nous avons vu Sainte Sophie et la Mosquée bleue en même temps.
Après nous nous sommes arrêtés devant un restaurant. Un monsieur est arrivé et nous a demandé si nous voulions manger là. Nous avons accepté et il nous a apporté un kebab chacun. C’est un sandwich avec des frites, de la salade, des tomates, des oignons, de la salade, de la sauce tomate, et de la viande (du poulet ou de l’agneau). Moi, j’ai trouvé ça bon !  Après nous avons marché jusqu’au pont de Galata. Nous avons regardé la mer… et nous avons vu un dauphin ! C’est d’abord maman et Victor qui l’ont vu en premier. J’ai vu le dauphin sauter hors de l’eau. J’étais contente de le voir ! Après, nous avons marché jusqu’à la tour de Galata. Nous sommes passés par des petites ruelles avec chacune un thème de magasins (instruments de musique, gros tuyaux, pigments de peinture…). Arrivés en haut, à côté de la tour de Galata, Victor s’est endormi sur un banc dans les bras de papa. Puis nous avons un peu marché. Sur les murs, il y avait plein de jolis graphs. Après avoir un peu plus marché, papa nous a acheté un pain tout rond avec un trou au milieu et des graines de sésame. Victor commençait à être fatigué de marcher. Nous avons donc pris le funiculaire et le tramway. Arrivés à l’hôtel, papa s’est couché et s’est endormi pendant que Victor jouait à un nouveau petit jeu sur la tablette. Moi, j’ai commencé mon cahier de vie avec maman. Plus tard dans la soirée, nous sommes sortis dans un restaurant et nous avons marché dans des petites ruelles. 

Mercredi 11 août

Ce matin, nous sommes allés dans la pièce commune de l’hôtel. La femme d’Ali nous a apportés le petit déjeuner. Par rapport à hier, il y avait une tranche de gâteau au chocolat en plus, une autre sorte de fromage et à la place du pain perdu, il y avait de l’œuf. Après, nous avons pris le bateau pour passer la journée en Asie. Nous avons pris une petite ruelle et nous sommes arrivés dans un marché. Nous avons acheté des raisins et des cerises. Nous avons cherché la mosquée construite en 2009. Nous avons traversé une rue et nous sommes arrivés dans un cimetière. Un côté du cimetière n’était pas très bien entretenu, c’est là où nous sommes arrivés. Nous sommes rentrés dans une nouvelle mosquée décorée par une femme. Les lumières étaient décorées de gouttes de cristal.
Les tapis étaient rouges et moelleux. L’imam était dans un coquillage. Les hommes priaient et il y avait même des enfants. Les femmes, elles, étaient sur des balcons pour prier. Nous avons marché jusqu’à une petite terrasse. Il y avait des oiseaux enfermés dans des cages. Sur les bancs, il n’y avait que des hommes. Nous avons marché jusqu’au marché aux poissons puis nous sommes arrivés dans une autre mosquée. Victor a fait la sieste avec papa et maman et moi nous avons joué à des jeux. Nous avons donc fini nos quelques heures passées en Asie. Nous avons pris le train pour rentrer en Europe. Ce train passe sous la mer (le Bosphore) dans un gros tuyau. A la gare nous avons vu la locomotive de l’Orient express qui traversait l’Europe. Quand nous sommes rentrés à l’hôtel, Ali m’a offert un bracelet avec un fil noir et comme décoration un ovale bleu. Une adulte avec un foulard orange est arrivée. Nous avons parlé avec elle. Je suis rentrée dans la chambre et je lui ai fait un petit cadeau. A son tour, elle m’a fait un petit dessin que je garderai bien précieusement. Baraah vient de Syrie. Elle a fui son pays où il y a la guerre. Mais sa famille est restée là bas, sauf son frère. Elle aimerait aller en Allemagne. Nous sommes allés nous coucher et nous avons dormi.

Jeudi 13 août

Ce matin, nous nous sommes dirigés vers le palais de Topkapi. Nous sommes rentrés et nous avons vu de très belles choses. Nous sommes rentrés dans le harem. Le harem, c’est là où étaient les 400 femmes pour le sultan. Les femmes étaient prisonnières mais en même temps, elles apprenaient les arts, le chant, la musique, la danse… Sur les murs, il y avait de la céramique bleue et blanche.
Nous avons visité les cuisines, les chambres, les salles à manger. Tout était très grand. Sur les portes, il y avait de la nacre. Les cheminées étaient couleur or. Les fenêtres étaient multicolores. Les jardins étaient très grands et plein de verdure. Nous avons marché jusqu’à un restaurant à côté du grand bazar. J’ai préféré le petit riz au lait (surtout la partie un peu grillée). Nous sommes ensuite allés au grand bazar. C’est un marché couvert. Nous avons acheté une boîte d’apple tea pour en boire en Argentine. Il y a beaucoup de monde, beaucoup de bruit. C’est très grand. Il y a des endroits qui sentent bon le thé mais les endroits qui sentaient les épices sentaient trop fort ! Nous sommes allés voir une mosquée. On s’est reposé sur les tapis bleus. Ils y avaient deux garçons qui jouaient dans la mosquée, des hommes qui priaient et d’autres qui discutaient. Je trouvais cette ambiance bizarre et agréable. Ensuite, nous sommes rentrés à l’hôtel, nous avons pris une douche parce qu’il faisait très chaud et nous sommes ressortis à la citerne basilique. Elle a été construite à l’époque des romains et elle servait de réserve d’eau. Dans la citerne basilique, il y avait des colonnes qui tenaient la terre au dessus. Les colonnes étaient reprises de certains monuments. Il y avait de l’eau et des passerelles qui passaient au-dessus pour visiter. Dans l’eau, il y avait de gros poissons, et des pièces. C’était beau. C’est le monument que j’ai préféré.


Article suivant : "Ma semaine à Buenos Aires"
Retour à : "Le journal de bord d'Anaïs"