mardi 3 novembre 2015

Dany le nain - épisode 11



LE CARNET DE VOYAGE DE DANY LE NAIN – ÉPISODE 11

Ça y est, on est arrivés ! Ushuaia, terre de feu… La pointe de l’Amérique. La pointe de la pointe !
On a roulé plusieurs jours complets sur une route qui paraissait sans fin, des kilomètres de ligne droite, sans rien autour, toujours le même décor ! Les enfants ne tenaient plus en place. Mais ça valait le coup car maintenant, on y est.
En arrivant, on s’est rendus à l’office de tourisme. Ils ont pris tous les passeports (le mien aussi !) et quand Audrey me l’a rendu, il y était apposé un superbe tampon indiquant : USHUAIA ARGENTINA !
On a pris pas mal de photos sur lesquelles je suis vraiment beau gosse… (Comme d’hab’ !) J’ai posé devant le magnifique panneau de la ville : USHUAIA - FIN DEL MUNDO. Je précise pour ceux qui n’auraient aucune culture ou qui seraient totalement dénués d’intelligence que cela signifie littéralement : USHUAIA – FIN DU MONDE.
D’ailleurs, ça me fait penser, quand on parle de manque de culture : dans les retours que j’ai eus, plus des trois quarts d’entre vous n’ont pas compris la référence suédoise de l’épisode 10 ! C’est pas croyable, bon sang de bon dieu ! Qui peut ne pas connaître le légendaire groupe ABBA ? Avec ses membres excessivement connus : Agnetha Faltskog, Benny Andersson, et Bjorn Ulvaeus, sans parler de la magnifique Anni-Frid Lyngstd, dite "Frida", dont tout le monde connait le nom ! (Bon, OK, les noms complets, je les ai cherchés sur Wikipédia, mais ils étaient pas nécessaires à la compréhension de ce petit clin d’œil musical, et puis j’ai pas fait suédois deuxième langue, moi !) Frida, elle est connue quand même ! Et la chanson « Fernando » : un de leurs plus grands succès !
Et de toute manière c’est pas moi qui ai choisi leurs prénoms… D’ailleurs, c’est pas leurs prénoms, c’est des surnoms… C’est leurs potes qui les appellent comme ça, et je dois avouer que Fernando n’est pas fan de son petit nom… Mais c’était quand même pas dur de comprendre pourquoi ces deux noms-là ! OK, sur le coup, j’ai pas compris… Mais si tu recogites à ça une ou deux heures après, tu comprends quelle est la blagounette qu’ont voulu faire leurs copains…
Certains mails que j’ai reçus de la part de personnes n’ayant pas compris la référence parlaient même d’une « private joke » ! (Pour les incultes, « private joke » se lit [privèït djôk] et signifie blague « privée », soit destinée à une élite) Non mais je rêve ! Ne rejetez pas la faute sur moi si vous êtes idiots ! 
Bon, vous m’avez énervé, j’arrête d’écrire pour aujourd’hui ! Tant pis pour vous.

Épisode suivant : ÉPISODE 12

Épisode précédent : ÉPISODE 10

Retour à la page : Dany le nain