mercredi 18 novembre 2015

Le journal de bord d'Anaïs : "Cueva de los manos, Parc national Los Alceres, El Bolson, San Carlos de Bariloche"



Mercredi 11 novembre

Aujourd’hui, on a roulé, on a vu un tatou et des toilettes.
Papa a pris les toilettes et il s’est mis en plein milieu de la route, sur la ligne jaune. Maman a pris des photos et elle trouvait ça drôle. Il faudra un peu mieux surveiller papa et maman.
Le soir, on est arrivé à la cueva de las manos. Pour dormir, on avait une vue sur le canyon. 
 
Jeudi 12 novembre

Aujourd’hui, on a visité la cueva de las manos.
Pour bien vous expliquer, j’ai fait un petit texte dans la partie Histoire du coin des enfants. Après, nous sommes repartis, et à un moment, on n’arrivait plus à remonter la piste d’un canyon, ni d’un côté, ni de l’autre alors, nous avons essayé plusieurs moyens comme les chaines aux roues mais ça n’a pas marché. Papa est monté dans un mini bus touristique qui passait. 20 kilomètres plus loin, il y avait un 4x4. Papa est monté dedans pour revenir au camping-car. Le 4x4 a réussi à nous tirer du canyon. Les gens nous ont invités aux Etats-Unis chez eux, et nous, on les a invités en France à Romegoux. 

Vendredi 13 novembre

Ce matin, nous étions à Bajo Caracoles, un petit village avec tout, sauf des habitants. Devant le petit bar du mini village, nous avons rencontré deux israéliennes. Elles parlaient français. Elles ont dit que l’Israël est un pays où il y a plein de choses pour les enfants (dans les musées, dans les parcs…) ; ça m’a donné très envie d’y aller. Après, nous avons roulé jusqu’à Perito Moreno. Nous avons fait les courses, fait un tour aux jeux et un tour autour d’une petite lagune dans la ville. 

Samedi 14 novembre

Aujourd’hui, on a roulé jusqu’à Esquel. Sur la route, un monsieur allemand est monté dans le camping-car. Il était en vacances pour un an et il se déplaçait à pied ou en stop. Après, on l’a laissé au milieu de nulle part car il prenait une autre route que nous. Quand nous sommes arrivés à Esquel, j’ai fait les courses avec maman. 

Dimanche 15 novembre 

Aujourd’hui, on est allé dans le parc des alerces. Les paysages changeaient beaucoup par rapport à la steppe patagonienne. Il y avait plein d’arbres, c’était très vert et les fleurs ajoutaient des couleurs jaunes, rouges, violettes et roses. Sur la route de la montagne, on a vu des skateurs qui descendaient la pente. Ils étaient un peu fous ! On est allé au centre des visiteurs et on a vu une statue de huemul taille réelle et c’est beaucoup plus gros que je pensais mais beaucoup plus petit que ce que maman pensait. On a fait une balade où on a vu des dessins de Tehuelches sur une paroi. On a eu un joli point de vue sur le lac vert. Après, on a fait une grande balade. Il y avait un pont suspendu. L’eau était verte transparente et on voyait des algues au fond de l’eau. On a vu un grand alerce de 300 ans. Il n’était pas très gros pour son âge parce qu’il ne grossit pas vite.

Lundi 16 novembre

Ce matin, avec Victor, on s’est fait une cabane sur une île entourée d’un ruisseau. On a balayé  le sol, fait des chemins, planté un arbre, écrit ISLA avec des cailloux.
On a fait un pont pour que papa et maman puissent passer, et on a joué à la cabane. A la fin, on s’est retrouvé les pieds dans l’eau. Oups ! Il va falloir faire sécher les chaussures !

Mardi 17 novembre

Aujourd’hui, c’est le 100ème jour de voyage. On est à El Bolsón. Ce matin, on est allé à un petit marché artisanal et maman a discuté avec un monsieur. Il m'a offert un bijou avec une plante moulée dans une résine. Pour manger, papa et maman nous ont offert un sandwich avec des frites et du ketchup. C'était très bon et ça nourrissait bien le ventre. Après, on a roulé jusqu'à San Carlos de Bariloche. On a croisé une famille belge avec trois enfants. Il y avait une fille qui avait la même polaire que moi, et le même âge. Nous avons bien discuté et après ils sont partis car demain c'est l'anniversaire de la grande fille et ils voulaient lui trouver un cadeau. Nous avons visité une église d'architecture gothique. Elle était très haute. Les piliers et les croisées d'ogives étaient en béton. Ca tombait bien, car demain, en Histoire, j'ai comme leçon les églises gothiques.
 

Article précédent : "Parc national Los Glacieres : Perito Moreno, El Chaltén "

Retour à : Le journal de bord d'Anaïs