samedi 5 mars 2016

Le journal de bord d'Anaïs : En route vers le Pérou !



Jeudi 18 février

Ce matin, les mécanos Fiat nous ont donné une bonne nouvelle. Nous pouvons à nouveau rouler. Nous avons donc fait un petit tour pour voir si ça marchait bien et après nous sommes allés dire au revoir à Freddy, un mécano Iveco. Ensuite, nous sommes partis et nous avons roulé. Sur la route, nous nous sommes arrêtés pour voir des énormes camions, ceux de la plus grande mine à ciel ouvert de cuivre du monde. Nous avons traversé le désert (pas le dessert !). Le soir, nous avons dormi dans une station essence.
 
Vendredi 19 février

Ce matin, on a visité la ville fantôme d’Humberstone. Certaines maisons avaient été changées en musée. Nous avons vu les jeux des enfants, des vieux lampadaires, des moules pour fabriquer des objets en métal. Dans la ville, on peut aussi voir le centre du village. Il y avait une place, une école, un théâtre, une piscine et des arbres. Sur certains tableaux, on pouvait voir que les arbres étaient fleuris et cela donnait beaucoup plus de gaieté au village : aujourd’hui, ils sont tous morts à cause du manque d’eau. Ensuite, nous avons visité la partie où les mineurs travaillaient. C’était assez chouette car on a vu les grands hangars où ils rangeaient leurs outils. J’ai beaucoup aimé cette petite ville fantôme. Après, on a roulé jusqu’à Arica.

Samedi 20 février

Aujourd’hui, c’est l’anniversaire de maman. Ce matin, on lui a offert une carte où dessus il y avait un petit plan qui montrait où est-ce qu’il y avait un deuxième cadeau. C’était un petit porte-clés que Victor avait acheté pour maman. 
Ensuite, nous avons joué sur la plage face à l’océan Pacifique puis nous sommes remontés dans le camping-car pour passer la frontière. Ça a été assez long mais on a fini par s’en sortir. Pendant la route, un policier a fait du stop avec nous. C’était assez rigolo. On a vu des habitations très très pauvres de gens qui vivaient dans le désert. Il y avait des toiles vertes car comme il y a souvent du brouillard, ça récupère les gouttelettes d’eau. Après, nous sommes arrivés à Arequipa, l’une des plus jolies villes de l’Amérique du sud. 

Dimanche 21 février

Cet après-midi, nous avons visité un monastère. C’était un monastère pour les femmes qui voulaient entrer en contact avec Dieu. Nous avons vu les parloirs, leurs appartements, les cloîtres. Les cloîtres étaient très joliment peints en rouge ou en bleu. L’herbe était d’un vert éclatant et il y avait des fleurs rouges. Ça sentait le chèvrefeuille et ça a fait très plaisir à maman. Moi, j’ai beaucoup aimé les petites  cuisines dans les appartements. Nous avons même vu un puits.  Nous avons vu des cuis (ça ressemble à des cochons d’Inde) en cage; ils étaient tout blancs et tout mignons. Je les ai beaucoup aimés mais papa et maman ont dit qu’au Pérou, c’était un des plats préférés, donc qu’on allait peut-être en manger. Mais moi, j’ai dit que je ne mangerai que les légumes parce que les cuis c’est trop mignon et je ne veux pas les manger. A un moment, il s’est mis à pleuvoir. On est rentré au camping-car se réchauffer. 

Lundi 22 février

Ce matin, il a plu. Quand la pluie s’est calmée, on est sorti et on s’est promené dans la ville. On est renté dans des cloîtres et il y avait une fontaine. Ensuite, on est rentré dans une petite église : le plafond et les murs étaient tout décorés de peintures de fleurs, d’animaux, d’anges, de perroquets. Tout était très coloré. J’ai beaucoup aimé et j’aurais bien aimé avoir une chambre décorée comme ça.
Après, on est allé au marché. Il était grand. Il y avait des pyramides de fruits et de légumes. Il y avait beaucoup de sortes de pommes de terre différentes. On voyait des gens qui coupaient du poisson et de la viande. Ensuite, on s’est installé et on a mangé de la soupe avec des légumes et de la viande dedans. On a mangé du riz, des frites, des petits bouts de viande, des gros bouts d’oignons et des sortes de poivrons. Ensuite, on a acheté des toutes petites bananes et elles étaient trop bonnes. Quand on est passé dans le coin épicerie, ça m’a rappelé les souks de Marrakech car il y avait beaucoup de bruits et les gens criaient de venir chez eux. On a acheté du fromage, des petites confiseries, des gâteaux au miel et du yaourt fait maison.
 
Mardi 23 février

Ce matin, on a visité une grande cathédrale et il y avait du bois sculpté et doré. Ensuite, on a repris le camping-car pour aller dans un autre quartier de la ville. C’était un quartier très joli et on voyait un panorama de la ville d’Arequipa. On a mangé une glace au fromage mais je n’ai pas trop aimé.
Ensuite, on est revenu dans le centre ville et on a attendu que les copains français arrivent. Quand ils sont arrivés, j’ai donné une broche à Valérie, une carte à Jérôme et Valérie et un doudou pour Charles. Jérôme m’a appris à faire des tours de magie (et moi, je lui ai appris le coup de la bague). Ensuite, on a joué avec Charles et j’ai lu une histoire aux garçons. Ensuite, je me suis endormie tout habillée sur mon lit car j’avais très sommeil.

Mercredi 24 février

Aujourd’hui, on a roulé toute la journée. Par moment, le paysage était joli, parfois non. Parfois, on voyait la mer et des champs, et parfois, c’était la route avec des pierres sur les côtés.

Jeudi 25 février

Ce matin, on a roulé et dans l’après-midi, on a fait une pause. On est allé voir des momies mais je ne les ai pas regardées. Papa et maman m’ont juste expliqué. Elles étaient dans des cimetières creusés dans la terre. Les tombes étaient construites en adobe. Plus les cheveux étaient longs, plus les gens étaient riches. Ensuite, on a continué à rouler jusqu’aux lignes Nazca. Là, on est monté sur un cerro et beaucoup de lignes Nazca venaient vers le cerro. Ensuite, on a attendu les Bretons. Avec Alli, j’ai fait un pantin. 

Vendredi 26 février

Aujourd’hui, on est monté à un autre mirador pour voir d’autres lignes nazca. On a vu deux mains et un arbre. Normalement, il y avait aussi un reptile, mais il était effacé par les traces de 4x4 qui passaient. Je me suis dit que ça a dû être long de les dessiner ! 
Ensuite, on a roulé et on est allé voir des géoglyphes Paracas. Nous avons vu plusieurs personnages dessinés sur la montagne : le paysan, le chasseur, la reine, le roi et les trois enfants de la famille royale. 
Ensuite, on a roulé jusqu’à un petit village où on a visité une fabrique de Pisco. Le Pisco c’est un alcool. En premier, on écrase du raisin puis on le fait fermenter pendant deux semaines. Après, on le met dans un cuve qu’on fait bouillir. L’alcool s’évapore puis passe dans des serpentins qui sont dans une piscine pour faire refroidir la vapeur d’alcool et la retransformer en alcool liquide. 

Samedi 27 février

Aujourd’hui, on a visité le site de Pachacamac qui est situé tout prêt de Lima. On a commencé par visiter le musée. Dans le musée, on a vu des tissus, des coquillages, des films expliquant la vie d’avant, des objets en or et en argent, des quipus (ce sont des fils sur lesquels on faisait des nœuds pour compter), une statue représentant Pachacamac, des poteries qui servaient pour les rituels religieux. 
Ensuite, nous avons pris le camping-car  et nous nous sommes déplacés pour voir plusieurs sites archéologiques. Il y avait surtout beaucoup de temples. Nous avons aussi vu un temple restauré qui servaient aux jeunes femmes qui apprenaient à tisser et à fabriquer des objets qui servaient ensuite pour le sanctuaire. Ensuite, nous sommes allés dans un magasin artisanal et nous avons acheté des souvenirs. 
Le soir, on a traversé Lima et c’était très dur car il y avait plein de voitures. Nous avons vu qu’il y avait des gens qui vivaient très pauvrement  et d’autres qui étaient très riches.

Dimanche 28 février

Ce matin, nous avons roulé. L’après-midi, on a visité le site de Sechin. On a visité un petit musée où il y avait des poteries trouvées sur le site. On a fait une promenade en hauteur dans la montagne où on a vu que le grand temple n’avait pas été encore entièrement restauré. Sur les parois, il y avait des gravures de personnages. Au fur et à mesure, on avait l’impression que ça ressemblait à une bande dessinée. On voyait des guerriers avec leurs armes. Sur les autres pierres, il y avait des bras, des jambes, des corps sans tête et surtout plein de têtes. 
Ensuite, on a roulé vers une plage qui s’appelle Tortugas. On s’y est baigné. Ça nous a fait du bien car on avait très chaud. Il y avait des grosses vagues et à chaque fois on criait : « vagues en vue » et on sautait quand la vague arrivait. Le soir, nous avons vu plein de pélicans qui venaient manger des poissons… là où on s’était baigné… et comme je n’aime pas trop les poissons, j’ai eu des frissons. 

Lundi 29 février

Cet après-midi, on a visité la huaca de la luna. C’est un temple. Apparemment, il y a cinq étages et il n’y a que les deux premiers qui ont été explorés. Les autres du dessous restent mystérieux. Nous avons observé des peintures des dieux. C’étaient un endroit où ils faisaient des sacrifices de personnes pour qu’il n’y ait plus de tremblements de terre, pour que la pluie cesse ou pour que la pluie arrive. Ensuite, nous sommes descendus sur la place et nous avons vu des bas-reliefs colorés. On voyait des esclaves, des gens riches, des  énormes araignées à deux têtes. 
Le soir, on est allé visiter Trujillo. On a vu une place où il y avait plein de jolis monuments. Ceux que j’ai préférés, ce sont ceux qui avaient des balcons en bois de style arabe (Le style arabe est venu jusqu’en Amérique du Sud car les arabes avaient conquis l’Espagne et les espagnols ont conquis l’Amérique du sud.) Ensuite, nous avons regardé un monsieur peindre à la bombe et papa et maman m’ont offert un très joli tableau avec un cheval qui va sauter dans l’eau. Plus tard, j’ai bu un verre de papaye dans un bar et c’était très bon. Après, on est allé au Mac Do. 

Mardi 1er mars

Aujourd’hui, on a visité la cité de Chan Chan où il y a un palais de la civilisation Chimù et avec nous, il y avait une fille française qui s’appelait Charlène. Elle est venue passer une année pour découvrir le Pérou. Elle est en seconde au lycée et elle est venue toute seule et elle est accueillie dans une famille. On a vu la plus grande ville en adobe d’Amérique du Sud. La visite parlait du grand Chimù, ce qui veut dire le chef. On voyait des fresques qui montraient le chemin dans le labyrinthe du palais pour aller jusqu’aux différents lieux de prières. Sur les murs en adobe, on voyait des poissons, des écureuils, des pélicans, des filets de pêche et les vagues représentant la mer. Le palais ne servait qu’aux personnes de la famille royale, aux grands prêtres, aux chefs de l’armée et aux serviteurs. Quand le grand Chimù mourait, tous les gens qui vivaient dans le palais (environ 500 personnes) étaient tués lors d’une grande fête et ils étaient enterrés autour du roi avec beaucoup d’objets et de nourriture pour l’accompagner dans son « nouveau monde ». Ensuite on fermait le palais et plus personne n’avait le droit d’y rentrer. Le nouveau roi se construisait un nouveau palais. 
Ensuite, on a roulé jusqu’à Huancacho et on est allé manger dans un restaurant qui s’appelle « El rey ». On a goûté du ceviche, un plat traditionnel du Pérou : c’est du poisson cru qui a été trempé pendant longtemps dans du jus de citron et des épices. Moi, j’ai trouvé que ça piquait trop. Après, on est allé sur la plage et papa et Victor ont fait du bateau traditionnel. Ensuite on est allé se baigner dans l’océan Pacifique !

Mercredi 2 mars

Aujourd'hui, on a roulé vers Cajamarca. On a vu des des vallées et dedans, il y avait plein de nuages. On avait l'impression que si on sautait, on allait arriver sur un tas de mousse. 
A un moment, on a dû faire demi-tour car le camping-car avait un problème mécanique. Du coup, on n'est pas allé à Cajamarca aujourd'hui. On a vu plein de fruits exotiques comme des ananas, des petites bananes, des mangues, des goyaves... On s'est arrêté devant un petit magasin où des gens vendaient des produits faits avec de la canne à sucre. On a acheté de l'alcool de canne à sucre, du miel de canne à sucre, du jus de canne à sucre.

Jeudi 3 mars

Aujourd'hui, on a essayé d'aller à Cajamarca mais par la route du nord. On a vu des rizières. Il y avait des gens qui y travaillaient. Ils labouraient avec des charrues tirées par des bœufs. 
Sur le bord de la route, on a vu des gens qui étaient habillés traditionnellement, avec des ponchos, des chapeaux. Le soir, on est arrivé à Cajamarca.

Vendredi 4 mars

Ce matin, quand on a voulu démarrer, le camping-car était en panne. Du coup, on a été remorqué dans un garage grâce à deux policiers qui ont téléphoné au garage. On a passé la journée dans le camping-car, dans le garage. Le soir, maman a fait des crêpes: elles étaient trop bonnes.