vendredi 15 juillet 2016

Dany le nain - épisode 30

LE CARNET DE VOYAGE DE DANY LE NAIN – ÉPISODE 30

C’est le trentième épisode de mon carnet de voyage ! J’adore les nombres ronds, alors je voulais fêter ça. Le problème, c’est que j’ai rien de vraiment très gai à vous raconter… Au contraire.
Ils ont pas arrêté de me mener la vie dure… Ils m’ont presque pas sorti du sac, et à un moment, soi-disant par inadvertance, ils ont posé le sac dans une flaque… de boue. Ils ont voulu me remettre dans les toilettes, mais j’ai vigoureusement résisté !
Et le pire dans tout ça, c’est que la France a perdu la finale de l’Euro de Foot !
On était en Uruguay pour la finale. Ils ne m’ont bien sûr pas sorti du sac, alors j’ai écouté, l’oreille collée au tissu (c’est que j’ai l’ouïe fine…). Quand j’ai entendu que la France avait perdu, j’étais effondré. Moi qui suis un grand fan de foot, vous comprenez…
C’est que, à Gifi, on avait fait un club amateur, entre nains… On faisait les buts avec des gros livres du rayon d’à côté. Moi j’étais attaquant, le meilleur buteur ! Ça m’a d’ailleurs valu un de mes nombreux surnoms : Danizou. J’étais le capitaine, et on m’avait promis un grand avenir professionnel, quand ces andouilles sont venus m’acheter… Ça a été la fin d’un rêve de gloire… Un talent étouffé dans l’œuf… Tout ça pour finir dans un camping-car avec des fous qui me détestent, franchement, on peut dire que je suis quelqu’un de chanceux, dites… Notre club était une branche de la CNJ (Confrérie des Nains de Jardin, je le rappelle…). En fait, il y avait deux équipes, à Gifi. Logique, sinon on peut pas faire de matchs… On était en perpétuelle compétition ! Il y avait le Real Gifi et l’Atletico Gifi. Moi, j’étais au Real. De toute façon, on a toujours été plus forts qu’eux !
Bref, fermons cette parenthèse foot.
Donc, sinon, on a visité un endroit bizarre (je me souviens plus de ce que c’était…), qui a été pour nous l’occasion de visiter :
- L’Inde : 

 
- La Chine :


- L’Egypte : 
- Le continent africain : 
- Les U.S.A. : 

Voilà, bon, on va dire que c’était pas terrible… de mon point de vue. Enfin, c’était nul, quoi ! C’est vrai, j’en ai marre d’être diplomate ! Mince, faut que ça sorte, quoi ! Et tant pis pour les Mollalpagas !
Plus tard, Anaïs m’a dessiné : 
Je dois dire qu’au début, j’étais un peu vexé de la longue barbe blanche qu’elle m’avait faite, qui me donnait un air de Père Fouras, mais, ensuite, après qu’elle m’ait dit que ma barbe était « longue, belle et soyeuse », je me suis dit que c’était bien gentil de m’avoir dessiné. Elle est gentille avec moi, Anaïs ! Elle m’a passé ce mot, discrètement :
« Bonjour Dany,
Pour ne pas que tu crois que l'on te déteste, je t'ai dessiné. J’espère que tu vas aimer. Je vais essayer de te cacher dans mes bagages mais ce n'est pas sûr que je réussisse. Bien sûr, mes parents ne sont pas au courant de la lettre que je t’envoie.
Bises (sur la barbe ou pas?)
Anaïs »

Je suis content : au moins, je n’aurai pas à rentrer dans un tiroir du camping-car ! Non pas que ça me rappelle de mauvais souvenirs, mais bon… En plus, nos relations se sont dégradées, depuis le début du voyage… je suis sûr que, si ils me mettaient dans un tiroir aujourd’hui, ils ne prendraient même plus la peine de mettre du papier bulles !
Bon, je vous laisse, ils sont partis se balader, je vais aller faire le lit de Sylvain en portefeuille ! 

Épisode suivant : ÉPISODE 31

Épisode précédent : ÉPISODE 29

Retour à la page : Dany le nain