lundi 19 octobre 2015

Le journal de bord d'Anaïs : "Notre descente vers la Terre de feu"



Mardi 13 octobre

Ce matin, on a revu les manchots.

Victor aussi, s’est trouvé un ami. Il a joué au même jeu que moi ! Papa a trouvé son pingouin de Magellan, un qui n’avait pas de point sur le ventre. On a observé des manchots qui allaient dans la mer. Ils plongeaient dessous les vagues. Pour sortir de l’eau, c’était difficile car une vague les emportait mais une autre vague après les ramenait, alors,  comprenez, c’est un peu dur pour aller chercher à manger ! Ce n’est pas comme au supermarché ! On a visité l’exposition en prenant plus le temps qu’hier soir. Il y avait un endroit où on était comme sous la mer, un endroit dans les buissons, et le reste, ça expliquait la vie des pingouins et leur environnement. Après, on a repris la route pour rouler tout le reste de la journée. 

Mercredi 14 octobre

Aujourd’hui, c’est l’anniversaire de Victor. Tata lui avait préparé un gâteau et il a soufflé les bougies par skype… en fin, je crois que c’est Ella qui les a soufflées !
On a aussi fait skype avec papi et mamie, papi Jean-Claude, Huguette, tonton Armel et tata Colette. A chaque fois, Victor a soufflé des bougies.
Après, nous avons visité le musée du pétrole.
Si vous voulez savoir si le pétrole est plus lourd ou moins lourd que l’eau, allez voir notre article sur le pétrole dans le coin des enfants… 


Jeudi 15 octobre

Aujourd’hui, on a roulé jusqu’à la forêt pétrifiée. On était dans des montagnes et il faisait froid.
On est allé dans le musée et le guide nous a expliqué. Le bois des arbres est devenu de la pierre. Il y a 150 millions d’années, au temps des dinosaures, il y avait eu une tempête et des volcans ont explosé. Ça a formé la cordillère des Andes. Tout les arbres sont tombés et ont été recouverts par de la cendre et de la terre. Ensuite les sels minéraux de la cendre sont descendus et ils ont pris la place des cellules du bois. A cause de la mer qui avait recouvert la Patagonie et qui est ensuite repartie, la terre est partie et on a retrouvé le bois transformé en pierre. Dans le musée, il y avait des petites flèches en bois fossilisé faites par les hommes qui vivaient là avant l’arrivée des européens. Pendant la promenade, j’ai trouvé une pierre rose. Les paysages étaient très jolis. Il y avait des montagnes et des anciens volcans. Il n’y avait pas beaucoup de buissons. Tout le long de la promenade, on a observé les arbres fossilisés. On voyait bien les veines de l’arbre et leurs nœuds. On est retourné au musée et j’ai écrit un mot dans le livre d’or.    

     
Vendredi 16 octobre

Aujourd’hui, on a roulé jusqu’à la fin de l’après midi.

Nous sommes arrivés à la laguna azul et c’était proche de la frontière du Chili. La laguna azul, c’est une lagune dans un cratère de volcan. Comme il faisait très froid et qu’il y avait beaucoup de vent, nous ne sommes pas restés longtemps mais on a dormi à côté pour faire la visite le lendemain.

Samedi 17 octobre
Ce matin, il y avait beaucoup de vent, et nous n’étions pas sûrs de pouvoir faire la promenade. Après l’école, le vent s’est calmé, alors, nous sommes sortis. Nous sommes descendus sur la sorte de petite plage au bord de la lagune. Il y avait des gens qui avaient écrit des choses avec des morceaux de lave. Nous avons fait la même chose. Bon, par rapport aux, autres, notre écriture était toute petite ! Mais du haut du cratère, on arrive à repérer « les Mollalpagas ».
Nous n’avons pas vu lagune de couleur bleue car il n’y avait pas beaucoup de soleil mais c’était quand même très joli. Après, nous avons passé la frontière du Chili. Les douaniers nous ont demandé de nous voir, alors, nous sommes descendus du camping-car. Un monsieur est monté dans le camping-car. Il a regardé si on avait des fruits, des légumes, des produits laitiers, du miel, de la viande car on n’avait pas le droit de les passer à la frontière du Chili. Nous avons pris le bateau pour traverser le détroit de Magellan. Ça n’a pas duré longtemps mais il y avait de grosses vagues.
Ensuite, on est arrivé en Terre de feu ! Nous avons roulé jusqu’à la frontière d’Argentine pour repasser en Argentine. Les paysages étaient très beaux. Il y avait des collines avec des moutons qui étaient mal tondus. Je suis passée devant avec papa et on a vu un zorro gris.
Pour passer la frontière de l’Argentine, il a fallu moins de temps que pour celle du Chili. Il y a un policier qui est monté… parce qu’il était curieux ! 

Dimanche 18 octobre

Ce matin, avec maman, j’ai fait les courses dans Rio Grande. Victor s’est acheté un jeu de construction avec ses sous qu’il a eu à son anniversaire et moi, je me suis achetée trois livres d’activités de Violetta. Je commence à savoir traduire les textes en espagnol. C’est chouette ! Ensuite, on a roulé vers le bout du monde !

Les paysages ont changé. Il y avait des montagnes avec de la neige, des lacs, des petites cascades d’eau. Sur le bord de la route, des gens récupéraient l’eau dans des grosses bouteilles car elle devait être potable. Il y avait de nouveau des grands arbres. Au niveau de leur tronc, il n’y avait pas de neige, mais tout autour, il y en avait.

Le soir, nous sommes arrivés à… Ushuaia !

Article suivant : "La Terre de feu"

Article précédent : "Autour de Trelew"

Retour à : Le journal de bord d'Anaïs