mardi 3 novembre 2015

Le journal de bord de Victor : "La Terre de feu"



Lundi 19 octobre

Ce matin, il neigeait ! On est allé se promener dans la ville et je mettais la tête en l’air parce que comme ça, il y avait des flocons qui tombaient sur mon nez, mes yeux, ma bouche. Même que j’ouvrais la bouche pour qu’il y ait des flocons qui entrent dans ma bouche. Mais c’était très froid. Mais c’était trop rigolo.
On a marché dans les rues d’Ushuaia.


A l’office de tourisme, la dame m’a mis un tampon du bout du monde sur mon passeport. On a visité un musée des Yamana qui expliquait que leurs bateaux étaient en écorce mais ils arrivaient à faire du feu dedans.

Mardi 20 octobre

Aujourd’hui, on était complètement dans la neige.

On a fait une promenade dans la neige. On a fait un bonhomme de neige.
Avec Anaïs, on a grimpé une montagne de neige et après, j’ai mis mes mains sur la neige et les pieds écartés et j’ai glissé comme pour faire du ski.
D’en haut, on voyait Ushuaia et les montagnes avec de la neige et le canal de Beagle.

Mercredi 21 octobre

Aujourd’hui, on est rentré dans le plus grand parc du bout du monde d’Argentine. On a fait des promenades.
Pendant les promenades, on a vu un barrage de castors.


Et après, le soir, on est revenu et on a vu un castor qui s’appelait peut-être Victor. Mais on l’a vu de loin qui nageait.

Jeudi 22 octobre

Le matin, on a fait une petite promenade.

On a marché sur un barrage de castor avec papa. Il était très dur. Il était en bois, en herbe et en terre. Le barrage, ça permet de faire leur habitat dans le petit lac ; le petit lac est fermé grâce au barrage. On a observé que les arbres n’avaient plus de feuille car ils étaient morts. Ils sont noyés par les inondations à cause du barrage. Et puis, on a ramassé un bout de bois rongé par un castor.
L’après-midi, nous avons fait une grande promenade le long du lac. Des fois, il y avait de la boue, du coup, il fallait choisir où on mettait les pieds. On mettait les pieds sur des bouts de bois qui faisaient des petits ponts et c’est presque tout le temps moi qui ai choisi le chemin.
Et après, on est arrivé à la frontière du Chili. On a dû faire demi-tour !

Vendredi 23 octobre

On est sorti d’Ushuaia. Et on a vu les montagnes et plein de beaux paysages.
Le soir, on est arrivé au bord d’un lac. Autour, on voyait les montagnes.

Samedi 24 octobre

Aujourd’hui, on a joué au bord du lac. On a joué à grimper sur les arbres, à faire un petit coin tout beau en mettant des petits cailloux. On a joué au ballon. Le ballon est tombé dans l’eau. Après, on a fait du kayak sur le lac. Maman et papa pagayaient et moi, je regardais le beau paysage.
Après on a roulé jusqu’à la frontière du Chili. 

Dimanche 25 octobre

On a fait 3h, ou 4h, ou 5h… enfin beaucoup de piste ! On a fait une pause pour voir un des plus grands manchots du monde : il s’appelle le manchot royal.

Il a du orange, du blanc et du noir. En ce moment il perdait ses plumes comme chaque année pour avoir des nouvelles plumes. Après, on a repris la piste et on est arrivé à un bateau. On a pris le bateau pour traverser le détroit de Magellan et on a quitté la Terre de Feu. "Au revoir la Terre de Feu !" Avec papa, on est monté dans la cabine du capitaine. Il y avait plein de manettes. Il y avait un radar; en fait, c'est pour voir dessous la mer. Il y avait un GPS, des sortes de volants, des ordinateurs et plein de boutons.

Avant, il n'y avait pas de GPS, du coup, ils avaient des cartes.

Après, on est redescendu et on a vu un très beau coucher de soleil.
Article suivant: "Punta Arenas et la parc national Torres del Paine"

Article précédent : "Notre descente vers la Terre de feu"


Retour à : Le journal de bord de Victor