lundi 7 décembre 2015

Le journal de bord d'Anaïs: île de Chiloé



Mercredi 25 novembre

Ce matin, on est allé dans une bibliothèque avec papa et la dame de l’accueil nous a dit qu’on pouvait monter à l’étage. Papa est retourné dans le camping-car avec maman et Victor et moi, on a joué en haut. J’ai joué à plein de petits jeux avec Victor et on a fait une partie de bowling. Il y avait des coussins et j’ai joué dessus. Après, je les ai rangés sauf que quand j’ai fini, une école est arrivée et les enfants ont pris les coussins pour les jeter partout dans la salle. La dame de l’accueil est montée en haut et elle a lu une histoire. Quand maman est venue nous chercher, la bibliothécaire nous a proposé de faire un sapin en origami avec elle.
Après, avec Victor, on est allé jouer dans un square sauf qu’il a plu donc on est rentré. Après, nous avons pris la route et un monsieur est monté dans le camping-car. Il venait de Colombie ; il était en voyage vers Ushuaïa. Il voulait aller passer Noël  avec sa famille et il se déplaçait en stop. Il avait un sac de 25 kilos sur le dos ! Ensuite, nous sommes allés à la douane pour passer au Chili. Une dame et un monsieur sont montés dans le camping-car. Ils nous ont enlevé plein de choses qu’on avait gardées en souvenirs : des choses végétales comme des bouts de bois et des choses d’origine animale comme des plumes d’oiseaux. J’étais très triste car ils n’ont pas voulu nous les laisser. Ils les ont enlevées car ils pensaient que ça pouvait apporter des maladies au Chili. Le soir, on est arrivé dans une petite ville qui s’appelle Osorno. 

Jeudi 26 novembre

Ce matin, je suis allée faire des courses avec maman et je me suis achetée une grosse boîte de perles. Il y a des perles avec lesquelles je vais pouvoir faire plein de shamballas. Après, on a roulé, et avec Victor, on a regardé le dessin animé « Turbo », un dessin animé de Sam le pompier et un film de Violetta. Après, on a pris le bateau pour aller sur l’île de Chiloé et j’ai vu l’océan Pacifique. J’étais vraiment très heureuse.
On est arrivé à Chonchi car il y avait les VW qui nous attendaient. Les VW sont des voyageurs ; ils sont partis d’Amérique du Nord et ils descendent jusqu’à Ushuaïa. Ils viennent de Belgique. Ils ont deux garçons de l’âge de Victor. Valentin et Alexis sont allés se coucher car il était un petit peu tard et Victor et moi, on est resté avec les adultes pour manger. On s’est garé devant un port et avec les lumières du soleil couchant, c’était superbe.

Vendredi 27 novembre

Ce matin, on  a fait une promenade avec les VW et j’ai vu un zorro. On est arrivé à une plage et on a joué à se faire des cabanes et à chercher des traces d’animaux.
On a pique-niqué sur la plage et on a vu plein des chevaux  qui étaient en train de courir. Papa a pris des photos et on aurait dit les photos qu’on trouve sur les agendas, les classeurs…
Après, on est allé dans un centre des visiteurs et à côté, il y avait un petit chemin qui montrait toutes sortes d’animaux qu’on peut trouver dans cette forêt mais c’étaient des statues. Après, Valentin et Alexis sont partis se reposer et Nicolas, papa, maman, Victor et moi, on a fait une autre balade. Il y avait plein de boue, alors il y avait des passerelles, mais pas à chaque fois donc on se salissait un petit peu. C’était une forêt épaisse et ça ressemblait un petit peu à la forêt des chutes d’Iguazu. Moi, j’ai bien aimé ça !

Samedi 28 novembre

Ce matin, on a joué sur un grand terrain de foot avec Alexis et Valentin, et on s’est fait des cabanes. Après, on a quitté les VW et on est allé vers Castro.

Le midi, on a joué dans un parc de jeux avec Victor et Victor a vu un camion de pompiers. On a visité une église jaune et violette.
De loin, c’est joli, mais de près, c’est un peu moins beau. Par contre, quand on est rentré dedans, c’était très joli. Les murs étaient en bois et il y avait des statues habillées avec du vrai tissu. Après, on a participé au «Teletón». On a acheté des gâteaux, on a regardé le spectacle de danses traditionnelles. Après, on a roulé pour voir les paysages de l’île puis on a dormi près d’une petite église en bois et d’une structure de jeux pour y jouer demain.

Dimanche 29 novembre

Ce matin, avec Victor, on a joué dans un square. Il y avait une grande structure de jeux. Il y avait un toboggan qui tournait beaucoup et un toboggan avec plein de bosses. Je montais en haut grâce à des sortes de piliers qui étaient de plus en plus hauts. Après, on est allé dans un marché artisanal. Il y avait des gens qui tricotaient, d’autres qui travaillaient le fer pour faire des bracelets.
Victor s’est acheté une petite peluche et moi, je me suis achetée un bracelet en perles. Ensuite, on est allé dans un restaurant et j’ai mangé une empanada à la viande et un chausson aux pommes. Après on a roulé jusqu’à un bateau pour aller sur une île. Le trajet n’a pas duré longtemps mais c’était très joli. Quand on est arrivé sur l’île, on a vu une petite église en bois à côté d’une école. On ne l’a pas visitée parce qu’elle était fermée. Au loin, on voyait la cordillère des Andes enneigée. On est rentré dans la cour de l’école et on a vu comment c’était à l’intérieur en regardant par la fenêtre.
Après, on est allé à côté d’une plage et on a mis les pieds dans  l’eau. J’ai vu une méduse rose, alors après, je n’ai plus mis les pieds dans l’eau parce que j’avais peur. On a joué sur la plage et Victor a fait un canal d’eau pour l’emmener jusqu’à papa et maman.
Après, on a repris le bateau et on est revenu sur l’île de Chiloé. On s’est garé à la même place qu’avant et avec Victor, on a joué aux jeux. 

Lundi 30 novembre

Ce matin, avec Victor, on a joué dans le square. Ensuite, on a voulu rouler  jusqu’à un petit village mais on n’arrivait pas à descendre avec le camping-car, alors, on y est allé à pieds. En bas, on a vu une église, sauf qu’elle était fermée, alors papa est allé voir une dame pour lui demander si elle pouvait nous ouvrir. Quand on est rentré dedans, les murs en bois étaient peints en bleu et blanc. Les statues étaient habillées avec des vrais habits. Après, quand on est sorti de l’église, on a vu deux français qui étaient au Chili pendant  un mois. Après, on est allé sur une plage et on a mangé des empanadas et des beignets que maman avait achetés ce matin au marché artisanal. Plus tard, nous sommes remontés jusqu’au camping-car, mais heureusement, un bus nous a pris et nous a ramené en haut. Puis avec le camping-car, on est allé jusqu’à une petite ville appelée Quemchi. Il y avait une église verte et rouge et ce sont les habitants de la ville qui ont choisi ces couleurs.
Le soir, on a roulé jusqu’à Ancud à côté d’une plage. Papa, Maman, Victor et moi, on a fait une promenade pour avoir un point de vue sur l’océan Pacifique. Après, avec maman et Victor, je suis allée sur une plage. Maman a lu le guide du routard et Victor et moi, on a joué sur des rochers. Après, Ally, Lucas et Timéo sont arrivés avec leur maman et on a joué ensemble. Dans la soirée, une autre famille française est arrivée et deux garçons de 11 ans sont venus nous rejoindre. On a mis un peu les pieds dans l’eau puis on est retourné au camping-car. Le soir on a mangé tous ensemble et un camping-car espagnol est venu avec nous. Ils avaient deux filles et un petit garçon. Ally, Marta, Neus et moi, on a joué à des jeux de société, on a dessiné et on regardé le dessin animé de « Kiki, la petite sorcière ». 

Mardi 1er décembre

Ce matin, tous les enfants sont descendus à la plage avec Jean-Baptiste, le papa d’Ally. On a joué sur des rochers, on s’est trempé les pieds, et on a joué à faire des châteaux de sable. L’après-midi, les espagnols  et la famille française sont partis. On est allé jusqu’à un phare. On avait une vue sur l’océan, les îles vertes et au loin la Cordillère des Andes. Nous avons aussi vu un alpaga.
Après, on est allé sur une plage de sable fin noir. C’était du sable volcanique. Je me suis baignée avec Ally. Dans l’eau je voyais quelques petits poissons argentés. On aurait presque dit des sardines. Le soir, on a passé la soirée ensemble et avec Ally, on a fini « Kiki la petite sorcière ».


Retour à : Le journal de bord d'Anaïs