vendredi 29 avril 2016

Le journal de bord d'Anaïs : Mon séjour aux Galápagos



Dimanche 3 avril

Ce matin, nous avons visité le musée Guayasamín. Guayasamín est un peintre très connu en Equateur. Au début de sa vie, il peignait plutôt des choses qui montraient l’esclavage, la pauvreté. Il était en colère contre les gens qui se faisaient du mal les uns les autres. Vers la fin de sa vie, il a commencé à peindre des choses plus douces comme des mères avec leurs enfants, des petites filles, des petits garçons. Son style est inspiré de Pablo Picasso et de quelques autres peintres (mexicains pour la plupart). Il  y a un tableau, par exemple, qui s’appelle la Ternura, ce qui signifie en français la tendresse. Il a été peint en 1986.
Il y en a beaucoup, qui sont plutôt durs, tristes et pauvres en couleurs. On voit souvent les os des personnes. Les mains sont les plus expressives. Ce sont elles qui montrent ce que veut dire le dessin. Moi, mon tableau préféré, il est plutôt tendre. C’est une petite fille qui a l’air heureuse. Guayasamín est mort en 1999. Dans son jardin, il avait fait construire une grande pyramide, où dedans il a exposé ses œuvres. Nous avons aussi visité sa maison. Il y avait des peintures qui n’avaient pas été terminées. On a vu sa chambre, son salon, sa guitare et on a vu son atelier. On a regardé une petite vidéo accélérée qui montrait comment il peignait. Ensuite, l’après-midi, nous sommes allés visiter le vieux Quito. Nous avons vu plein de beaux bâtiments coloniaux dont la maison du général Sucre, que nous avons visitée. Il y avait de très beaux tableaux qui le représentaient. C’est lui qui a aidé à rendre son pays indépendant. Nous avons aussi visité une église. Elle s’appelle l’église des jésuites de Quito : la Compañía.
L’église était très chargée, de style baroque. Il y avait beaucoup de murs qui étaient recouverts de feuilles d’or et il y avait un endroit qui avait été très bien restauré. Il brillait beaucoup. Je me suis dit que si tout était restauré comme ça, on aurait très mal aux yeux. Il y avait une coupole au dessus de l’autel qui était bleue avec des dessins dorés. Il y avait aussi des petites étoiles. La façade était très jolie. J’ai bien aimé, tout en haut, la custode. C’est un objet qui avait l’air d’être couvert de feuilles d’or et il avait la forme d’une étoile. Pour la construire, cela a duré 160 ans. Par contre, en mars 1987, il y a eu un tremblement de terre et l’église a été abimée. Cela a duré 19 ans pour la restaurer. 

Lundi 4 avril

Ce matin, nous avons pris un trolley bus pour rejoindre le Quito colonial. D’abord, nous avons visité l’église El Sagrario, qui est une petite église dorée dont les murs sont faits en pierre qui est peinte avec des points rouges, jaunes et verts. Ensuite, nous avons marché dans la rue Espejo. C’est une rue commerçante. J’ai beaucoup aimé un bâtiment qui était recouvert de faïences vertes et blanches. Il avait des balcons ronds et assez bien travaillés. Ensuite, nous nous sommes rendus devant le palais du gouvernement pour y voir la relève de la garde. En plus que ce soit la relève de la garde, c’était l’anniversaire du président de l’Equateur. D’abord, il y a des écoliers qui sont arrivés. Après, il y a eu une fanfare. On a vu le président, Miss Equateur 2016, les gardes…
Des mariachis, venus du Mexique, ont joué de la musique pour lui souhaiter un bon anniversaire. Après, nous sommes allés au couvent San Francisco. Là-bas, les gens y prient. On a regardé un petit musée. Plus tard, nous sommes montés au cœur de l’église : nous avons vu des orgues de très près, et c’était assez impressionnant. Ensuite, nous sommes allés au restaurant. On a mangé une soupe, un jus de pêche, une assiette avec de la purée, de la viande et du riz. Nous sommes allés dans un musée d’art précolombien. Nous avons vu des petites statuettes, des chaudrons de sorciers. 

Mardi 5 avril

Aujourd’hui, nous avons visité deux musées. D’abord, on a commencé par en visiter un qui parlait de l’artisanat de l’Equateur d’aujourd’hui. J’ai bien aimé la partie sur les instruments. Il y avait un grand et gros xylophone en bois. Il y avait aussi une partie  sur le tissage, sur les perles. Dans la partie sur les perles, j’ai bien aimé le chapeau fait en perles.
En fonction des régions, les artisanats traditionnels sont très différents. Les matières premières ne sont pas les mêmes : ils utilisent des fois du bois, des fois de la pierre, des fibres animales ou végétales pour les textiles, du cuir… Le deuxième musée parlait de l’Amazonie. Il y avait des animaux empaillés comme un fourmilier, mais je n’ai pas trop aimé. Nous avons aussi vu une mue d’anaconda. Nous avons vu le même artisanat qu’on avait vu à Sarayaku, les poteries par exemple. Après, on est allé jusqu’à un parking surveillé près de l’aéroport pour que demain on parte aux Galápagos !

Mercredi 6 avril

Ce matin, on a pris une petite navette qui nous a emmenés à l’aéroport.  Dans l’avion, il n’y avait pas de petites télés comme pour venir en Amérique du Sud ou pour aller à l’île de Pâques car c’était  un plus petit avion et le vol durait 1h30. Pendant le voyage en avion, on a dessiné. Après, quand nous sommes arrivés sur l’île de Baltra au nord de l’île de San Cristobal, nous avons pris un petit bus jusqu’au détroit qui sépare Baltra de San Cristobal. Ensuite, nous avons pris un petit bateau, puis un bus… sauf qu’un pneu a éclaté. Nous avons donc pris un autre bus puis un taxi pour arriver à l’hôtel. Dans l’hôtel, il n’y avait personne. Nous nous sommes installés dans le petit jardin derrière et nous avons attendu. Ensuite, nous sommes allés nous promener sur le port. On a vu un iguane marin, des lions de mer, des pélicans.

Ensuite, on a pris un petit bateau taxi pour se rendre à la plage los Alemanes. L’eau était assez chaude, transparente, mais comme papa n’arrêtait pas de nous éclabousser, ça faisait des remous et du coup il y avait du sable qui troublait l’eau !


Jeudi 7 avril

Ce matin, on s’est levé tôt pour pouvoir prendre le bateau qui nous a emmenés sur Isabella. J’étais à l’arrière et puis à un moment, papa m’a dit « Anaïs, tu n’as pas encore vu de dauphins ? » et alors que j’allais répondre non, il y en a un qui a surgi de la mer. Ensuite, on est arrivé à l’hôtel qui s’appelait Neptuno. Il y avait une jeune femme qui travaillait à l’hôtel. Avec elle, j’ai joué à des jeux. Après, on est allé se baigner sur la plage qui était devant l’hôtel. Avec maman, j’ai joué à courant froid / courant chaud. En fait, il faut  se placer dans le courant chaud et si on se place dans le courant froid, on a perdu. Ensuite, Victor et papa ont commencé à faire un château de sable et papa s’est mis dedans. Je les ai rejoints et on a recouvert les jambes de papa de sable. Il a dû se mettre tout entier dans l’eau car il était plein de sable ! Après, on a vu des iguanes marins qui étaient sur un rocher. Ils étaient très nombreux. Il y en avait des plus ou moins grands. On ne savait pas s’ils étaient de la même espèce ou s’il y avait des adultes et des enfants. Après, on est allé voir un centre de crianza  des tortues.
Avant, il y a quelques années, il n’y avait presque plus de tortues sur les îles, c’est pourquoi, ils ont créé ce centre. Les tortues se sentent en sécurité, ils les observent, ils les protègent et ils les font se reproduire. Nous avons vu des tortues de tous âges : des œufs aux tortues de 150 ans. On a vu deux grosses tortues qui étaient l’une sur l’autre en train de se reproduire. Sur le chemin du retour, nous avons vu des lagunes où il y avait des flamants roses. C’était très joli.
On est aussi passé devant un autre nid d’iguanes. 

Vendredi 8 avril

Ce matin, on a pris un petit chemin dans la mangrove pour aller jusqu’à la Concha de la Perla. C’est une crique qui à marée basse est comme une piscine salée.
On a essayé le masque et le tuba et on a commencé à voir des petits poissons multicolores ou transparents. Il y a un lion de mer qui est passé à un mètre de moi en nageant. Mais comme je n’avais pas pied, pendant quelques secondes, j’ai paniqué un petit peu. Après, on est allé vers le port et on s’est encore baigné. L’eau était claire. Il y avait des pélicans tout autour de nous. Avec Victor, on jouait à se baigner dans les grosses vagues. Le  soir, on a voulu aller se baigner sur la playita (petite plage) mais il y avait des iguanes marins qui nous bloquaient le passage. Ils étaient noirs, avec une crête pointue. Ils étaient assez gros.
Papa et maman ont décidé de ne pas aller sur cette plage et Victor et moi, on était un peu déçu mais on ne serait pas passé quand même ! Du coup on est rentré  en faisant une balade sur la grande plage avec le coucher du soleil. Pas mal, non ?

Samedi 9 avril

Aujourd’hui, on a fait une excursion de snorkelling. D’abord, on a pris un petit bateau qui bougeait beaucoup puis on s’est mis en tenue de plongée. Ensuite, on a sauté dans l’eau puis on est allé voir des pingouins des Galápagos. Ils étaient mignons mais on ne pouvait pas les toucher. Ils étaient petits par rapport aux autres qu’on avait vus. Le moniteur m’a pris par la main et il m’a montré une tortue géante de mer. J’ai assez vite appris à me servir du tuba et des palmes. Ensuite, on a repris le bateau et on est allé marcher à un autre endroit. Ca s’appelait los tuneles et en effet, cela formait des tunnels qui étaient en lave.
On a vu des piqueros à pattes bleues qui faisaient la cour, c'est-à-dire qu’il y avait des mâles qui se mettaient devant la femelle. Ils dansaient, chantaient et formaient des nids.
Si la femelle l’aimait bien, elle se mettait à danser avec lui. Ce qui était le plus étonnant, c’est qu’ils nous laissaient approcher. Ensuite, nous avons mangé. Ils nous avaient préparé un petit repas. Après, on s’est re-baigné. On a vu d’autres tortues marines géantes. C’était assez impressionnant. On a vu un hippocampe, des raies.
Papa et maman ont fait de l’apnée pour aller voir des requins dans une grotte. Moi, je n’ai pas pu y aller car je ne sais pas faire de l’apnée assez longtemps. Sur le bateau, il y avait une dame qui s’appelait Marie-Christine et qui était française. On  était dans le même hôtel et elle nous a raconté une de ses histoires car elle est écrivain pour enfants. Elle nous a raconté « i minuscule ». On a très envie d’acheter son livre en rentrant.

Dimanche 10 avril

Aujourd’hui, on a fait une grande randonnée pour aller jusqu’au mur des larmes. On a retraversé la plage sur laquelle on avait vu le coucher de soleil.
Après, nous étions plutôt sur un sentier. Vers la fin, ça montait beaucoup. Quand nous sommes arrivés au mur des larmes, nous avons connu son histoire. Avant, ce bout d’île était une prison et le mur servait de corvée aux prisonniers.
Après, nous sommes montés et c’était très dur car il faisait très chaud. A un moment, nous sommes arrivés à un mirador très haut, d’où on voyait que l’île était géante. On voyait ses volcans, sa végétation assez dense par endroit, le village, ses plages de sable blanc qui bordent la mer bleu turquoise. Sur le chemin, nous avons vu huit tortues terrestres.
Elles étaient en liberté et elles mangeaient des feuilles de cactus.
Ensuite, nous sommes allés à la playa del amor (plage de l’amour). Il n’y avait pas beaucoup d’eau dans la petite piscine naturelle salée mais on a vu des petits poissons et des iguanes marins. Le soir, on est allé au resto et on a mangé deux énormes pizzas !

Lundi 11 avril

Ce matin, on a pris le bateau de très bonne heure pour aller sur l’île de Santa Cruz, à Puerto Ayora. On est arrivé dans une petite maison. Il y avait deux petits chats. Le garçon s’appelait Panda et la fille, je ne sais pas. Ils étaient amoureux. Ensuite, on est allé à un autre centre de crianza de tortues. On a vu des tortues différentes de la première fois. Par exemple, il y en avait qui avaient la carapace plus haute au niveau du cou pour qu’elles puissent attraper les feuilles de cactus qui étaient placées plus haut. On a vu des iguanes terrestres. Ils sont jaunes et on les a vus en train de muer.
On n’a pas vu les bébés tortues car cette partie était fermée. En rentrant, nous sommes passés par un petit jardin de céramiques et j’ai bien aimé. 

Mardi 12 avril

Aujourd’hui, on a fait une grande promenade. On a marché devant une grande plage de sable fin et à la fin, nous sommes arrivés devant une crique. Ça s’appelait la Bahia Mansa. On a joué dans l’eau. J’ai nagé un petit peu. J’ai utilisé un petit peu le masque et le tuba mais ici il n’y avait aucun poisson. Le paysage était paradisiaque. La plage était blanche. L’eau était limpide.
Le soir, on a recroisé Marie-Christine et cette fois, elle nous a raconté « Madame Prout » et « Dodo au pays de l’assiette ». C’était rigolo !

Mercredi 13 avril

Aujourd’hui, on a pris un bateau taxi et on est allé à las Grietas. D’abord, on est passé devant la plage où on s’était baigné la première fois. Ensuite, nous avons continué le chemin. Nous sommes passés devant des lagunes. Il y avait des flamants roses, des canards, des crabes qui n’avaient une grosse pince que d’un côté et qui avaient l’air un peu déséquilibrés. Ensuite, nous sommes arrivés à las Grietas. C’était un cañon.
Dedans, il y avait de l’eau salée. Nous nous y sommes baignés. Avec maman, j’ai nagé le long du cañon. C’était assez impressionnant car il y avait des grands murs de chaque côté et l’eau était très profonde. A des endroits, elle paraissait sans fond. On est allé visiter un tunnel de lave. Il était haut et large. 

Jeudi 14 avril

Aujourd’hui, on a fait une excursion. D’abord, on a fait tout un trajet en bus pour aller au nord de l’île. Ensuite, on a pris un bateau et on a pu monter dans la cabine du commandant. On est arrivé sur l’île de Seymour nord. Il y avait des frégates. Ce sont des oiseaux qui ont un gros cou rouge qui peut rester gonflé pour attirer la femelle, qui elle a un cou blanc qui ne gonfle pas.
On a vu des fous à pattes bleues qui faisaient la cour en dansant. Il y avait d’autres fous à pattes bleues qui couvaient les œufs.
Le nid n’était qu’une partie du sol balayée et autour de lui, il y avait un cercle de caca pour délimiter son territoire. On a vu des iguanes terrestres en liberté. Ils étaient assez imposants.  L’iguane terrestre mange les feuilles de cactus. Sur l’île, les arbres étaient secs. Ils n’avaient pas de feuilles. Ils n’étaient pas morts. Ils survivaient à la chaleur. Le guide a dit que si on revenait dans quelques mois, à la saison des pluies, la végétation serait beaucoup plus dense et verte. Ensuite, nous avons vu des petits lions de mer. Ils étaient très mignons.
Après, on a repris le bateau et on a mangé comme dans un restaurant. Puis, nous sommes allés sur une  plage et nous nous sommes baignés. On a nagé avec une tortue marine. 
 



Vendredi 15 avril

Aujourd’hui, on a fait une nouvelle excursion. J’ai fait connaissance avec la fille du guide naturaliste. Elle avait 7 ans et elle était très gentille.
D’abord, on est allé sur l’île de Santa Fé au sud est de l’île de Santa Cruz. On a fait un arrêt devant une grande falaise et on a vu des fous à pattes bleues, des sortes de mouettes qui avaient les yeux rouges. On a fait une plongée et on a vu plein de poissons différents. Leurs tailles étaient différentes, leurs formes, leurs couleurs (on a même vu des poissons transparents ou lumineux.) J’ai beaucoup aimé. Quand on est rentré dans le bateau, on a pu manger des petits gâteaux Oreo pour reprendre des forces. C’était très bon. Après, on est allé dans une petite crique paradisiaque : une plage de sable blanc, des rochers bien noirs, de l’eau bleue. On a refait une plongée et on a nagé avec des bébés lions de mer. Ils étaient trop mignons ces petits choux ! Il y en a même un qui a mordu la caméra de papa.
 



Du coup, sur la vidéo, on voyait l’intérieur de sa bouche. Quand nous sommes remontés dans le bateau, un bon ceviche de poissons nous attendait. Après, on est allé sur la plage de Fé sur l’île de Santa Cruz. D’abord, on a fait une petite promenade où on a vu des lions de mer, d’autres fous à pattes bleues. Après, on a refait une plongée, et on a vu des requins. Ils étaient assez gros et papa et maman ont dit qu’ils étaient inoffensifs.
On a aussi vu une raie géante ; elle faisait au moins un mètre de diamètre.
Le soir, on est allé dans un restaurant qui s’appelait Piratas de los Galápagos ; avec Victor, on a mangé des hamburgers en forme de tortues. Sur la photo que papa a prise, Victor faisait le pirate et moi je caressais la petite tortue parce qu’elle était mignonne… et délicieuse ! 
Samedi 16 avril

Aujourd’hui, on a changé d’île et on est passé sur celle de San Cristobal. Sur l’île, on a commencé par visiter un centre d’informations sur les îles Galápagos. Les îles Galápagos sont sur la même plaque que l’île de Pâques donc elles avancent au même rythme vers la côte américaine. On a vu les différentes formes de becs des 13 pinsons étudiés par Darwin. Après, on a fait une promenade et on est monté sur une haute colline. D’en haut on voyait une petite crique où nous nous sommes baignés après quand nous sommes descendus.
Après la baignade, nous avons continué la promenade et nous sommes arrivés sur un petit talus où il y avait une statue de Darwin car c’était dans cette crique qu’il avait accosté la première fois. Fitz Roy était le capitaine du bateau de Darwin. Il était parti pour dessiner des cartes des côtes et des îles d’Amérique du Sud. Ensuite, nous nous sommes baignés sur une plage mais pas longtemps, car il y avait beaucoup de courant. Nous avons rencontré une famille française qui voyageait en bateau. Avec Victor, nous avons joué avec leur garçon. 

Dimanche 17 avril

Ce matin, nous sommes allés nous promener sur le port. Il y avait plein de lions de mer. L’après-midi, on a pris l’avion et on est rentré à Quito.


Article suivant : De Quito à Cuzco en passant par Lima

Article précédent : Autour de Quito

Retour à : Le journal de bord d'Anaïs