dimanche 6 septembre 2015

Fin de notre petit passage en Uruguay

Dimanche 30 août :

Réveil tranquille dans ce petit endroit paradisiaque, une estancia située dans les "Sierras de Mahoma". Après les devoirs qui durent environ chaque jour deux heures, nous enfilons les chaussures de randonnée puis nous partons parcourir pendant plus d'une heure les superbes chemins caillouteux et humides de cette réserve naturelle.
Ce phénomène géologique perché sur une petite colline est très curieux. D'énormes rochers sont posés là, certains en équilibre.
 
 
 
 
 
 
C'est l'occasion de découvrir de jolis oiseaux colorés et d'entendre leurs superbes chants. Ils sont posés sur des branches recouvertes entièrement de lichens.

Nous reprenons la route en direction de Colonia del Sacramento, charmante petite ville classée au Patrimoine Mondial de l'Humanité par l'Unesco. Nous sommes de retour là où le bateau venant de Buenos Aires nous avait laissés il y a une semaine.
Nous la découvrirons plus tranquillement demain. Ce soir, c'est courses, plage, recherche de jolies voitures par mon petit Victor, pour son papi Jean-Claude qui aime bien les vieilles voitures...
 
 
 
Toutes ces vieilles voitures donnent un charme particulier à la visite de ces villes et villages.

Nous rencontrons des voyageurs français, dans un superbe poids-lourd (ancien camion de pompiers réaménagé) immatriculé dans la Vienne ! Nous partagerons un bon moment avec Catherine et Philippe dans notre camping-car à boire l'apéro, et à échanger quelques informations. Vous pouvez suivre leur aventure en cliquant sur ce lien. Ils ont voyagé sur le Grande Amburgo, avec leur véhicule qui était garé à côté du nôtre. Ils nous racontent leur transatlantique dont ils gardent un très bon souvenir.
Nous assistons à un joli coucher de soleil sur le Río de la Plata, cet immense estuaire. Nous dormons le camping-car garé à 5 mètres de l'eau. Nous nous endormons fenêtre de la capucine ouverte et nous voyons les lumières de Buenos Aires, cette énorme capitale de 14 millions d'habitants pourtant située à 40 kilomètres. 


Lundi 31 août :


Nous avons donc dormi tranquillement à Colonia del Sacramento sur la petite place au bout du Paseo de San Gabriel, après une agréable soirée de jeux dans le camping-car.

 

Ce matin, après les devoirs, nous découvrons cette jolie ville classée par l’Unesco au Patrimoine Mondial de l’Humanité. Les portugais avaient envahi ce territoire au 18ème siècle, afin de créer une cité au bord du Río de la Plata, au milieu des possessions espagnoles, avant que les espagnols ne le reprennent.
Le cœur historique de Colonia est tout petit mais ravissant. De nombreuses petites ruelles débouchent sur d’agréables places entourées de maisons et de bâtiments aux façades colorées.

  

 
 
 


Le Phare, construit sur les ruines d’un couvent en 1857, a une structure originale avec sa base carrée puis sa forme cylindrique.

 

Nous visitons la plus ancienne église du pays (1695).


La Puerta de campo, ne renferme derrière elle que des ruines d’une ancienne forteresse.


Encore des vieilles voitures…



Le bruit des oiseaux, notamment des perruches est omniprésent. Le printemps arrive !


Petite pause sur la plage bien appréciée des enfants.

 

Retour au camping-car, puis autour d’un café, nous décidons de changer notre parcours du voyage. Nous montons dès à présent sur le secteur des chutes d’Iguaçu avant de redescendre pour la mi-octobre sur la péninsule de Valdès où nous nous poserons pour observer les baleines après ces 4500 kilomètres parcourus. Nous avions au départ choisi de découvrir le secteur d’Iguaçu à la fin du voyage mais nous avons peur de ne pas avoir assez de temps au mois de juillet pour visiter ce secteur assez riche en lieux à découvrir : évidemment les chutes mais également des réserves naturelles, des Missions Jésuites… Et finalement, la visite de Córdoba que nous avions prévue de faire maintenant se fera sur le retour en redescendant de Salta (Nord-Ouest argentin) en direction de Montevideo.

Nous prenons la route plein nord.

 

Rapidement, nous sortons de Colonia et de cette longue avenue de 7 kilomètres bordées de palmiers.


Ensuite, les 300 kilomètres que nous parcourons jusqu’à la frontière de l’Argentine sont assez monotones. Nous parcourons plusieurs dizaines de kilomètres entre deux villes ou villages ; juste quelques petites fermes sont isolées.


Par moment, de manière assez régulière, nous trouvons des écoles publiques rurales sur le bord de la route. Elles portent un numéro.

 

Nous nous posons pour dormir à la tombée de la nuit sur le parking d’une station service. Nous nous couchons de bonne heure car demain, c’est la rentrée scolaire ! Nous pensons bien à tous les petits copains, copines, maîtres et maîtresses qui reprennent le chemin de l'école...

Un employé vient nous réveiller pour me demander 70 pesos pour la nuit. Je lui dis non, il s’en va…


L'épisode n°4 de Dany le nain est paru, allez le lire en cliquant ici.

Article suivant : Argentine du 1er au 5 septembre : Cólon, Parque nacional El Palmar, Laguna de Iberá

Article précédent : Récupération du camping-car paru le 30 août



Retour à la page Uruguay

Pour accéder aux derniers articles parus, cliquez dessus :
- le départ approche paru le 8 août
- les mollalpagas à Istanbul paru le 11 août
- Fin de notre séjour à Istanbul paru le 15 août
- ¡ Estamos en Buenos Aires ! paru le 17 août
- Descubrimos Buenos Aires paru le 20 août
- Fin de notre découverte de Buenos Aires paru le 24 août 
- Nous voici en Uruguay paru le 27 août 
- Montevideo, la suite... paru le 30 août